Le « suicide » d’André Gide

andre-gide

Extrait du journal de Gide :

Il m’est arrivé déjà deux ou trois fois dans la vie d’envisager la possibilité du suicide; mais jamais, je crois, avec autant de force et de netteté que ce soir-là, durant le peu de temps entre les Champs-Élysées et la rue Vaneau, dans le taxi qui me déposa devant ma porte.

Que me veut ce Monsieur, qui s’approche de moi tandis que je paie le chauffeur ?

— Monsieur Gide ?

Je réponds par un grognement.

L’autre insiste:

— Vous êtes bien Monsieur André Gide ?

A cette heure de nuit, dans la rue à présent déserte, que peut-il me vouloir ?

— C’est, me dit-il, que le bruit de votre suicide a couru tout Paris ce soir; je suis rédacteur au Petit Journal et, ainsi que nombre de mes collègues, j’étais venu m’informer…

Journal de Gide – 1934

Publicités

3 réflexions sur “Le « suicide » d’André Gide

  1. C’est marrant quand même, des situations comme ça, sa vaut le détour !!
    L’autre jour, je dis à ma soeur  » je me suis cassé un orteil à cause de ce foutu meuble !  » et elle répond  » ah bon ! tu t’es cassé un orteil ??  » ( vrai de vrai et qui m’a fait lever les yeux au ciel ! mon Dieu ! me suis dis-je ! )

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s