M. de Fortgibu et le plum-pudding

Publié le Mis à jour le

plum-pudding

Le plum-pudding est une spécialité bien anglaise, et, vers 1800, le poète Emile Deschamps, encore enfant et en pension à Orléans, en avait goûté une tranche sur les instances de M. de Fortgibu, ami de la famille, qui revenait juste d’un séjour en Angleterre.

Dix ans plus tard, Deschamps, passant devant un restaurant de Paris, remarqua un plum-pudding de belle apparence.Il entra pour en commander une part, mais on lui dit que ce pudding avait été commandé par un autre client.  « Monsieur de Fortgibu, demanda la caissière à un monsieur qui s’approchait, auriez-vous la bonté de partager votre pudding avec ce jeune homme ? » Celui qui avait initié Deschamps au plum-pudding était un vieillard, aux cheveux poudrés, portant l’uniforme de colonel. Il partagea son plum-pudding avec joie, et les deux hommes, heureux de se retrouver, évoquèrent les souvenirs de leurs relations passées.

Bien des années s’écoulèrent. Deschamps, un jour, se trouva invité à un dîner, où on lui annonça qu’il y aurait du plum-pudding au dessert. « Alors, assurément, M. de Fortgibu sera présent », dit Deschamps à son hôtesse, et il lui raconta l’histoire.

Le soir du dîner arriva, et, en fin de repas, on servit aux dix convives un magnifique plum-pudding. A ce moment précis, la porte s’ouvrit, et M. de Fortgibu fit son apparition. Parvenu à un grand âge et un peu désorienté, il s’était trompé d’adresse et ne se présentait à ce dîner,dans une maison inconnue de lui, que par erreur.

Camille Flammarion, « L’inconnu et les problèmes psychiques », 1917.

12 réflexions au sujet de « M. de Fortgibu et le plum-pudding »

    Eliane a dit:
    avril 12, 2014 à 1:24

    Feu ma mère en faisait tout le temps, un vrai régal, je comprends que les effluves de ce dessert soient arrivées dans les narines de ce monsieur !! Belle histoire !! 🙂

    Aimé par 1 personne

    nuage1962 a dit:
    avril 12, 2014 à 1:59

    J’ai toujours voulu gouter a ce dessert .depuis ……. . quand j’étais petite il y avait une émission pour enfant avec des acteurs québécois et donc un agent secret le major Plum pouding ..

    Ma soeur en avait fait une fois, mais elle l,a échappé sur le sol

    Aimé par 2 personnes

      gavroche60 a répondu:
      avril 12, 2014 à 2:42

      Pas de chance !!! 🙂

      Aimé par 1 personne

      Éric G. Delfosse a dit:
      avril 12, 2014 à 3:19

      Il y a le « vrai » plum pudding, le pudding de Noël, avec deux tonnes de fruits divers (secs, confits, frais, …), du pain, de la farine, des z’œufs, du rhum et/ou du cognac, de la graisse, des z’épices et du sucre… Et il faut six mois d’études universitaires pour arriver à le préparer (au moins) ! 😆
      Hyper « lourd » (avec une tranche mangée à la Noël, on tiens le coup jusque la veille de la St Sylvestre au moins)…
      Mais, bon, c’est LA tradition de Noël chez nos voisins de l’autre côté du Channel…

      Et puis, il y a le simple pudding au pain (ou à la brioche), qui se fait avec des bouts de pain secs (ou des bouts de brioche qui a séché), des œufs, du lait, du sucre, un chouïa de cannelle, une poignée de raisins secs, … et hop, au four !
      Un peu moins « lourd » sur l’estomac, un peu plus facile à faire…
      Je ne sais pas en France, mais en Belgique, on en trouve dans bon nombre de boulangerie à un euro la portion (et avec une portion, on a de quoi voir venir : j’en ai acheté un bloc, un soir que j’allais à Paris, il m’a fait tenir le coup durant les deux cents heures de trajet et je n’ai rien pu manger avant le lendemain matin).
      La recette ?
      Pour une énorme platine à pain (pour un pain d’un kilo), il faut :
      – trois cents bons grammes de pain rassis (et si un bout de brioche rassise tombe dans le mélange, voire quelques morceaux de « petit beurre » écrasés, ce n’en sera que mieux) => bien émietter le pain.
      – faire chauffer un litre de lait, avec une bonne pincée de cannelle, un sachet de sucre vanillé ou deux (selon le goût, et si l’on aime la vanille, on peut aussi ne mettre que du sucre vanillé que l’on fabrique soi-même en laissant reposer un kilo de sucre de canne avec un bâton de vanille durant quelques jours) et six cuillères à soupe de cassonade.
      – laisser un peu refroidir le lait (pour éviter de cuire les œufs qu’on va ajouter dans deux secondes) et ajouter une demi-douzaine d’œufs battus en omelette.
      – on verse le tout sur le pain (ou l’on verse le pain émietté dans la casserole avec le lait, pas d’importance), on ajoute une poignée de raisins secs (ou d’autres fruits, selon son propre goût), on mélange bien, et on verse dans la platine à pain.
      – on enfourne à 200°C pour trois bons quarts d’heure

      Aimé par 2 personnes

        Eliane a dit:
        avril 12, 2014 à 6:38

        200 heures de trajet ?? Noooon :-O !! Super la recette, mais je mets à la place des pignons de pin pour le croquant 😉 car les raisins secs et moi euhhh …. on dirait des tics assoiffés ! 😦 lol !

        Aimé par 1 personne

    Éric G. Delfosse a dit:
    avril 12, 2014 à 2:42

    Un bon nez, ce Fortgibu !

    Aimé par 3 personnes

    gavroche60 a répondu:
    avril 12, 2014 à 2:43

    Oui, un Sherlock en puissance …

    Aimé par 2 personnes

    jacou33 a dit:
    décembre 6, 2014 à 4:32

    Le vrai plum pudding a pas très bonne réputation, par chez moi; Mais l’autre, c’est une façon de recycler le pain, tous les fonds de paquets de biscuits, avec les raisins trempés dans du rhum…j’aime beaucoup. Je recycle aussi les chocolats de Noël ou les fruits secs, restant du traditionnel « 13 desserts » de Noël.

    Aimé par 1 personne

      gavroche60 a répondu:
      décembre 31, 2014 à 7:55

      C’est malin ! J’ai faim, moi, maintenant 🙂
      Bonne soirée de réveillon Jacou !

      J'aime

    Maxima a dit:
    décembre 31, 2014 à 7:47

    My dear friend , Health and happiness to you in the New Year. With love Maxima

    Aimé par 1 personne

    gavroche60 a répondu:
    décembre 31, 2014 à 7:57

    Merci 🙂
    Belle et heureuse nouvelle année Maxima !

    J'aime

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.