Le château de Robert le Diable

Publié le Mis à jour le

Robert le diable

Vous qui êtes amateurs de légendes vous allez rêver en ce château de Moulineaux qui commande la vallée de la Seine et garde la sombre forêt de Roumare.

Dans la cour intérieure, un puits gallo-romain profond de plus de 100 m nous renvoie les échos de l’étrange histoire de Robert le Diable, qui y vécut au XIe siècle. La malédiction s’était abattue sur lui dès sa conception et c’est un ouragan qui se déchaîna au moment de sa naissance. Une tour d’angle s’effondra. Une chouette effraie entra dans la chambre de sa mère et souffla toutes les chandelles. L’enfant montra aussitôt son caractère diabolique en battant ses nourrices et en leur mordant les seins. Sa méchanceté ne cessait de grandir avec lui; il pillait, violait, et sa mère, au désespoir, vit en la chevalerie l’unique chance de le sauver du mal. Malheureusement, le sens du rite lui échappant totalement, il retourna l’épée contre son père.

C’est alors qu’il s’installa en ce cadre grandiose et que l’inattendu vint à se produire. Le remords, en effet, s’empara de lui et, repenti, il se présenta à un ermite qui lui imposa en pénitence de contrefaire le fou et le muet pendant sept longues années. Il dut aussi disputer aux chiens leur nourriture avant de mourir béatifié à Rome, loin de la Normandie. Mais il erre ici, la nuit, sous l’apparence d’un loup qui court le guilledou et veut nicher au fond du puits. Prenez bien garde, vous qui visitez le château, car la légende dit qu’il est cerclé par « l’herbe qui égare »: n’y posez pas les pieds, sous peine de ne plus savoir retrouver votre chemin.

Le caractère du personnage de Robert le Diable rappelle fortement celui des Vikings et justifie à lui seul l’aménagement du château-musée, où l’on a reconstitué un drakkar et réalisé une galerie de personnages de cire retraçant l’épopée normande.

« A la découverte de la France mystérieuse. » Sélection du Reader’s Digest.

Publicités

Une réflexion au sujet de « Le château de Robert le Diable »

    Maître Renard a dit:
    mai 5, 2017 à 5:46

    A reblogué ceci sur Maître Renard.

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s