Richard Coeur de Lion n’était pas sans reproche

Publié le Mis à jour le

Fichier: Richard-Coeur-de-Lion-sur-son-chemin-à-Jerusalem.JPG

Richard, surnommé Cœur de Lion dès l’âge de vingt ans, roi d’Angleterre de 1189 à 1199, est très populaire de son vivant. Les troubadours de son temps célèbrent sa bravoure extrême et ses hauts faits d’armes, sa piété et sa magnanimité.

Désigné comme le « roi des rois terrestres », ce preux, fastueux et lettré, poète à ses heures, incarne à la perfection l’idéal chevaleresque du XIIe siècle. Seulement voilà : la légende dorée passe sous silence certains traits peu flatteurs de sa personnalité, bien loin de l’image du roi superbe et généreux. Colérique et impétueux, de nature versatile et violente, le bouillant Richard est loin d’être irréprochable.

Troisième fils d’Henri II Plantagenêt et d’Aliénor d’Aquitaine, Richard, né en 1157 à Oxford, grandit à Poitiers et à Limoges, capitale du duché d’Aquitaine. Séparée d’Henri II en 1168, la reine y tient sa cour. En 1173, sur son conseil, ses fils Henri le Jeune, Geoffroy et Richard, soutenus par le roi de France Louis VII, se révoltent contre leur père, impatients de prendre leur part de l’héritage des Plantagenêts, un véritable Etat couvrant l’ouest et le sud-ouest de la France actuelle.

Un an plus tard, obligés de se soumettre, ils obtiennent son pardon. Première manifestation de son caractère changeant, Richard décide alors de prendre le parti de son père et devient son allié contre les barons aquitains qu’il a lui-même contribué à soulever. Cette attitude lui vaudra d’être surnommé « oc e no » (oui et non), par le poète Bertran de Born. Moins de dix ans plus tard, la discorde renaît entre Henri II et ses fils. Des routiers, des mercenaires engagés par les deux camps, sèment l’épouvante dans les campagnes. Au printemps 1183, Richard en fait arrêter plusieurs centaines. Sur son ordre, quatre-vingts d’entre eux ont les yeux crevés pour l’exemple. Ceux-là ont de la chance. Les autres auront la tête tranchée ou seront noyés.

richard-coeur-de-lion

La mort de ses frères aînés fait de Richard l’héritier de la couronne d’Angleterre. Mais Henri II hésite. Un nouveau conflit éclate entre le père et le fils. Cette fois, Richard est soutenu par le roi de France, Philippe Auguste, auquel il a prêté allégeance pour l’ensemble de ses domaines continentaux. Roi d’Angleterre et duc de Normandie à la mort de son père en 1189, Richard s’engage aux côtés de son suzerain dans la troisième croisade. Tous deux prennent la ville de Saint-Jean-D’acre.

Le roi de France rentre en Europe le premier. L’irascible Richard est laissé à ses démons. Saladin voudrait racheter sa garnison d’Acre, restée prisonnière des Francs, mais les tractations s’éternisent. Le roi d’Angleterre croit-il à une ruse ? Le 20 août 1191, après avoir rassemblé trois mille prisonniers musulmans devant Acre, il donne l’ordre d’égorger « toute cette chiennaille ». Richard le stratège et l’homme de guerre courageux mérite son surnom de Cœur de Lion, mais sa réputation d’homme cruel et impitoyable, soumis à des accès de violence incontrôlable, attestée par les chroniqueurs de l’époque, sera ensuite occultée par l’aura intouchable du roi croisé.

Véronique Dumas
« 150 idées reçues sur l’histoire. » / Historia.
Publicités

9 réflexions au sujet de « Richard Coeur de Lion n’était pas sans reproche »

    nuage1962 a dit:
    avril 26, 2014 à 6:05

    Petite il y avait même ene série très appréciée des jeunes de Richard Coeur de Lion

    Aimé par 1 personne

    Éric G. Delfosse a dit:
    avril 26, 2014 à 6:13

    Les yeux crevés pour l’exemple ?
    Haaaaa, que ne remet-on en place ces bonnes vieilles coutumes d’antan ? 🙄

    Sinon, à part ça, quand je lis « la légende dorée passe sous silence certains traits peu flatteurs de sa personnalité », je me dis que rien n’a changé depuis le 12e siècle ; encore aujourd’hui, on essaie de faire passer les « grands » pour plus grands qu’ils ne le sont !

    Aimé par 1 personne

    bonheuretamour a dit:
    février 13, 2016 à 11:04

    Oui ; Richard était tout sauf chevaleresque ! Par ex, on sait qu’en rentrant de Terre Sainte, il fut fait prisonnier & gardé au secret par le duc Léopold d’Autriche, mais sait-on pourquoi ? Eh bien, c’est encore en conséquence d’une de ses actions sordides ; à Acre, il l’avait insulté & humilié en jetant son étendard dans la boue…

    Aimé par 1 personne

    […] gavroche / avril 26, 2014 […]

    J'aime

    Marcorèle a dit:
    février 21, 2016 à 11:18

    Il te tenait à cœur de nous parler de Richard ! 🙂

    Aimé par 1 personne

    gaïa a dit:
    avril 7, 2016 à 3:10

    Un homme dévoré par l’ambition et le pouvoir est capable de choses peu reluisantes.

    Aimé par 1 personne

    Maître Renard a dit:
    mai 24, 2016 à 8:36

    A reblogué ceci sur Maître Renard.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s