Hôtel hanté à Brighton

Publié le Mis à jour le

matlock_daleroad_oldeng

C’est, comme on sait, à la veille de Noël que les revenants font, selon la tradition, leur apparition dans les milieux que fréquentait, pendant leur existence matérielle, leur personnalité mortelle. L’histoire du revenant qui vient d’être signalé à Brighton paraît donc de circonstance. 

C’est dans un petit hôtel particulier à deux étages, situé dans une rue peu importante de la grande ville d’eaux, que se sont produites les manifestations surnaturelles qui ont suscité un vif intérêt dans les cercles où l’on s’occupe de l’élucidation des problèmes de la psychologie. On donne, à ce sujet, les récits les plus détaillés qui présentent toutes les apparences de la sincérité.

Une dame, qui était autrefois locataire de l’hôtel en question, déclare qu’un dimanche soir, se trouvant dans son salon, son étonnement fut grand d’apercevoir subitement, en levant les yeux, la forme d’une femme qui se tenait debout auprès du piano. Sur les traits de son visage se lisait une angoisse indicible. Puis le fantôme disparut avant que la dame, épouvantée, ait eu le temps de l’examiner.

Une déclaration fut faite par un monsieur, bien connu à Brighton, qui a habité le petit hôtel en question pendant quinze mois. C’est un homme vigoureux et énergique, qui ne semble guère d’un tempérament à être victime d’illusions. Ce monsieur et sa femme déclarent avoir entendu, un soir, résonner, par trois fois, trois notes différentes sur une guitare pendue au-dessus du piano disposé dans ce coin du salon où la femme aurait fait son apparition.

L’examen de la guitare n’a rien révélé qui pût expliquer ce phénomène.

Plus d’une fois, après cet incident, on a entendu résonner des notes du piano sans cause apparente. Des amis qui ont passé la nuit dans la maison disent avoir entendu des bruits étranges. Mais le récit le plus intéressant est celui d’un avocat qui habite Brighton. Il y a quelque temps, cet avocat et deux de ses amis ont décidé de passer la nuit dans la maison hantée afin d’éclaircir ce mystère. Il s’était muni d’un revolver et un petit chien les accompagnait.

Pendant la nuit, le chien manifesta une vive inquiétude et, subitement, l’avocat entendit appeler ses amis, qui se trouvaient dans une autre pièce. Il se précipita aussitôt et, en arrivant dans la chambre où ils se trouvaient, il aperçut une femme qui traversait la pièce. Il la regarda fixement et jamais, dit-il, il n’oubliera l’expression de douleur atroce qui contractait sa figure.

La forme était transparente et laissait l’impression d’être vêtue d’un costume brun. Elle marcha jusqu’au mur, puis disparut L’avocat dit que cet incident l’impressionna vivement et que lui et ses amis quittèrent aussitôt la maison sans faire d’autres recherches.

On dit qu’il y a quelques années, une jeune femme, que les cruautés d’un homme avaient rendue folle, s’est pendue dans une chambre à coucher de la maison.

Gaston Mery, Paris, 1905.
Publicités

3 réflexions au sujet de « Hôtel hanté à Brighton »

    Éric G. Delfosse a dit:
    juillet 11, 2014 à 10:02

    À la veille de Noël ? À Yule ?
    Plutôt dans la nuit du 31 octobre au premier novembre, non ?

    J'aime

    gavroche60 a répondu:
    juillet 11, 2014 à 11:13

    Yule est associée aux fêtes de Noël, non ?

    J'aime

      Éric G. Delfosse a dit:
      juillet 12, 2014 à 12:00

      C’est bien ça, oui…
      Yule, c’est le solstice d’hiver…
      Une fête païenne récupérée par la chrétienté pour y mettre la fête de la naissance de leur dieu pour remplacer la fête de la « naissance » du soleil (vu que l’ensoleillement commence à augmenter à cette date).
      Pour revenir à l’histoire de Brighton, ce n’est pas tellement au solstice d’hiver (ni au solstice d’été, d’ailleurs) que la « tenture » entre le monde des morts et celui des vivants est la plus mince, pour permettre un passage plus facile d’un monde à l’autre, mais c’est plutôt à Halloween (et aussi à Beltane, c’est-à-dire à la fête du travail 😉 , mais c’est à Halloween que c’est le plus « flagrant »).
      Belle nuit, tout le monde !

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s