L’auberge rouge de Peyrebeille

Publié le Mis à jour le

auberge-rouge
Photo DL/Fabrice HÉBRARD

Dans tout l’imaginaire de l’horreur, l’auberge où l’on assassine tient une place d’honneur. C’est une auberge reculée, perdue, que l’on ne peut éviter si l’on ne veut pas coucher dehors dans la nuit glaciale, et dont les hôtes massacrent , pour les détrousser, les malheureux voyageurs isolés.

Elle a existé ici au début du XIXème siècle dans un sévère décor de montagnes désertiques. Le plus étrange est que ses propriétaires, les époux Martin, ont exercé à loisir pendant plus de vingt-cinq ans leur coupable industrie avant d’être découverts en 1831.

auberge-rouge

Ils furent décapités en 1833 dans la cour même de leur auberge après un procès retentissant dont les détails firent frissonner la France entière grâce à une presse à sensation à ses débuts. On ignore le nombre exact de leurs victimes, mais une si longue impunité témoigne de leur ruse et du soin avec lequel ils choisissaient leurs proies.

Fait étrange, la fiction avait précédé la réalité: quelques années avant ce macabre procès, un mélo qui fit courir le Tout-Paris pour applaudir Frédérick Lemaître, l’Auberge des Adrets, développait un thème à peu près analogue !

auberge

La visite des lieux est impressionnante: ses propriétaires actuels ont su restituer une atmosphère très suggestive et, quand les curieux grimpent le sombre escalier où la domestique Rochette, âme damnée des épous Martin, guettait les clients pour les assomer, ils s’y croiraient. On a dit que l’on n’hésitait pas ici à servir les victimes en pot-au-feu aux clients suivants.

« A la découverte de la France mystérieuse. »  Sélection du Reader’s Digest, 2001.

Publicités

5 réflexions au sujet de « L’auberge rouge de Peyrebeille »

    ermite-athee a dit:
    juillet 13, 2014 à 12:19

    C’est de cette  » histoire vraie  » qu’a été tirée le film  » l’auberge rouge  » , avec Fernandel dans le rôle du curé ? Je me souviens du film entre autre de la scène du bonhomme de neige cachant un cadavre …..

    J'aime

    gavroche60 a répondu:
    juillet 13, 2014 à 12:36

    Le film s’en est inspiré sans nul doute. Tiens, c’est bizarre, c’est également la scène du bonhomme de neige qui me vient de suite à l’esprit quand je pense au film !

    J'aime

    brunomeurin a dit:
    juillet 13, 2014 à 1:24

    Je suis passé devant avec mes parents dans les années 60, mais nous ne l’avons pas visitée…Un trou perdu, en tous cas, alors au 19°!!!

    J'aime

    Maître Renard a dit:
    avril 2, 2016 à 8:52

    A reblogué ceci sur Maître Renard.

    J'aime

Répondre à ermite-athee Annuler la réponse.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.