Pour devenir « maître coupeur de bourses »

Publié le Mis à jour le

le_coupe_bourse-

Dans son cinquième livre, Sauval expose la manière de recevoir, parmi les voleurs, sous Louis XIII, un maître coupeur de bourses.

Pour devenir maître coupeur de bourses, il faut, entre autres choses, faire deux chefs-d’oeuvre, en présence des frères. Le jour pris pour la première épreuve, on attache aux solives d’une chambre une corde à laquelle pend un mannequin chargé de grelots et portant une bourse. Celui qui veut être passé maître, doit mettre le pied droit sur une assiette, tenir le pied gauche en l’air, et couper la bourse sans balancer le corps, sans que le mannequin fasse le moindre mouvement, et sans faire sonner les grelots. S’il manque à la moindre de ces choses, s’il ne déploie pas toute l’adresse qu’on exige, on ne le reçoit point et on l’assomme de coups. On continue de le bien étriller les jours suivants, afin de l’endurcir et de le rendre en quelque sorte insensible aux mauvais traitements. C’est ce qui faisait dire au comédien Hauteroche qu’il fallait montrer de la vertu et du courage pour être reçu fripon.

Quand l’aspirant au noble métier de coupeur de bourses réussit dans sa première épreuve, on exige qu’il fasse un second tour d’adresse plus périlleux que le premier. Ses compagnons le conduisent dans un lieu public, comme la place Royale, ou quelque église. S’ils y voient une dévote à genoux devant la Vierge, avec sa bourse au côté, ou un promeneur facile à voler, ils lui ordonnent de faire ce vol en leur présence, et à la vue de tout le monde. A peine est-il parti, qu’ils disent aux passants, en le montrant du doigt: « Voilà un coupeur de bourses qui va voler cette personne ! » A cet avis, chacun s’arrête pour l’examiner, et aussitôt qu’il a fait le vol, ses compagnons se joignent aux passants, le prennent, l’injurient, le frappent, l’assomment, sans qu’il ose, ni déclarer ses compagnons, ni laisser voir qu’il les connaît.

Cependant le bruit qui se fait amasse beaucoup de monde, les fripons pressent, fouillent, vident les poches, coupent les bourses, finissent par tirer subtilement leur nouveau camarade des mains de la foule, et se sauvent avec lui et leurs vols, pendant que chacun se plaint qu’il est volé, sans savoir à qui s’en prendre. Après cette expérience, on enrôle le candidat dans une compagnie, et on lui donne la patente de maître coupeur de bourses.

« Le Magasin pittoresque. » »  édité sous la direction de Édouard Charton, Paris, 1837.

Publicités

7 réflexions au sujet de « Pour devenir « maître coupeur de bourses » »

    Éric G. Delfosse a dit:
    juillet 24, 2014 à 2:01

    C’est plus facile de nos jours : il suffit d’avoir un poste dans un gouvernement…

    😈

    Aimé par 3 personnes

    Robin a dit:
    juillet 24, 2014 à 10:19

    Il fallait du courage, à l’époque! Sacré bizutage, en tout cas.

    Aimé par 2 personnes

    Éric G. Delfosse a dit:
    juillet 24, 2014 à 11:56

    Ça me fait penser que c’était une des spécialités du médecin du Grand Eunuque…

    Aimé par 1 personne

    eliane21120 a dit:
    juillet 25, 2014 à 7:30

    Ah oui Eric, j’ai eu une suspicion au début MDR !
    Ahh les bourses, tout dépend de ce qu’il y a dedans !!

    J'aime

      Éric G. Delfosse a dit:
      juillet 25, 2014 à 10:55

      Ça me rappelle l’histoire de l’eunuque qui se fait attaquer un soir, au coin d’une rue :
      – La bourse ou la vie !
      – Désolé, je n’ai que des petites coupures…

      Ok, je sors…

      J'aime

    ermite-athee a dit:
    août 15, 2014 à 3:07

    A la lecture du titre , j’ai aussi pensé à  » d’autres bourses  » , mais en fait , je connaissais cette  » histoire » de « mise à l’épreuve  » ( par contre je ne me souviens plus où je l’ai lu ….)
    F.

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.