Un homme comme vous

Publié le Mis à jour le

cavaliers

Corbinelli, qui mourut à plus de cent ans, assistait sur ses vieux jours à un souper ou Mlle de Maintenon fut très librement chansonnée. Le lieutenant de police d’Argenson, en ayant été informé, envoya chercher Corbinelli.

Ou avez-vous soupé tel jour ?
Je ne m’en souviens pas.
N’étiez-vous pas avec tels princes ou tels seigneurs ?
Je n’en ai pas mémoire.
N’avez-vous pas entendu certaines chansons ?
Je ne me le rappelle pas.
Mais il me semble qu’un homme comme vous devrait répondre autrement que cela.
Possible, Monsieur;  mais devant un homme comme vous, je ne suis pas un homme comme moi.

Publicités

4 réflexions au sujet de « Un homme comme vous »

    Éric G. Delfosse a dit:
    juillet 29, 2014 à 11:16

    Problème : on n’avait pas encore inventé l’Alzheimer, à l’époque…
    Qu’invoquer ?

    😕

    Aimé par 2 people

    Frédéric a dit:
    juillet 30, 2014 à 5:56

    qui suis-je quand je ne suis pas moi 😀

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s