Distraction de savant

Publié le Mis à jour le

babouin

C’est de Geoffroy Saint-Hilaire qu’on a raconté l’anecdote suivante, dont à aucun prix, d’ailleurs, nous ne voudrions assumer la responsabilité.

Un jour, Mme Geoffroy Saint-Hilaire s’aperçoit qu’une parure de diamants d’un grand prix lui a été dérobée, et la réclame à tous les échos. Grand émoi dans la maison, comme on pense; on se livre, toute autre affaire cessante, à des recherches minutieuses, sans grand espoir de retrouver les diamants perdus. Tout à coup, le savant naturaliste se frappe le front, comme sous l’impression d’une révélation soudaine.

—  Mais, dit-il, j’ai vu ces jours-ci le babouin, là-haut, jouer avec un collier de diamants. Ne serait-ce pas, par hasard, celui que vous cherchez ?
Sans aucun doute, lui est-il répondu, non sans aigreur. Et vous le lui avez retiré, naturellement ?
Ma foi ! non. J’ai pensé qu’il lui appartenait !

Ainsi, Geoffroy Saint-Hilaire, par un long commerce d’intimité avec les animaux les plus divers, en était venu à leur accorder une dose d’intelligence assez copieuse et à trouver naturel, par exemple, qu’un très vilain singe se parût d’un collier de diamants comme une jolie femme. Il y aurait évidemment exagération à le croire. Qu’un naturaliste en rapports habituels et prolongés avec les bêtes s’aperçoive à la longue que les moins douées sont encore supérieures à beaucoup d’hommes, nos frères, c’est en conscience tout ce que nous pouvons accorder. Mais l’anecdote n’en est pas moins drôle.

Publicités

6 réflexions au sujet de « Distraction de savant »

    Éric G. Delfosse a dit:
    septembre 15, 2014 à 4:26

    Ça me fait penser que j’ai vu un de mes poissons rouges avec une boucle d’oreille, hier… Je me demande bien à qui il l’a piquée ! 😆
    Geoffroy Saint-Hilaire qui, comme chacun le sait, a été un spécialiste des poissons, aurait peut-être trouvé ça également naturel…

    Aimé par 1 personne

    gavroche60 a répondu:
    septembre 15, 2014 à 5:29

    Et moi, ça me rappelle, il y a une vingtaine d’années, au cours d’une partie de pêche à la truite, l’hameçon que j’ai malencontreusement laissé en souvenir à un gamin en guise de boucle d’oreille … Pour ma défense il faut dire que le môme était très turbulent et, de plus, que je n’étais pas très expert (quoique je ne le suis jamais devenu par la suite) en matière de lancer. Mes gestes étaient bien trop amples selon moi, un peu comme le sont les effets de manche de ceux des avocats qui se la jouent un peu trop … 🙂
    « Accident de pêche », ai-je plaidé pour ma défense.
    Moi et mon copain on a bien ri 😀 (c’était nerveux, incontrôlable, je l’jure!) quand le père et son gamin s’en sont allés quémander de l’aide à l’hôpital le plus proche.
    Moralité: j’ai honte. 🙄

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s