Les Turlupins en Flandre

Publié le Mis à jour le

Le jardin des délices - Jérôme Bosch
Le jardin des délices – Jérôme Bosch

Le 25 mars 1420, des hérétiques nommés Turlupins, sont arrêtés à Douai, ils se réunissaient hors la porte Morel (route de Lille) et avaient fait venir un prédicateur de Valenciennes. L’évêque d’Arras instruisit leur procès.

Le prédicateur et six hérétiques furent condamnés à être brûlés avec leurs livres. L’exécution eut lieu sur la place d’Armes, On y avait dressé deux amphithéâtres pour les assistants: celui qui supportait les gens d’église s’écroula pendant la triste cérémonie et plusieurs personnes furent blessés, ce qui fit alors beaucoup jaser. L’exécution se termina sans autre encombre.

Les Turlupins étaient des hérétiques ou plutôt une secte de gens faisant publiquement profession d’impudence, et qui, persuadés qu’on ne devait avoir honte de rien de ce qui est naturel, marchaient nus par les rues et avaient publiquement commerce avec les femmes, comme les cyniques. Ils se nommaient publicains et appelaient leur secte la fraternité, ou société des pauvres. On croit que le nom de Turlupins vient de ce qu’ils habitaient ou fréquentaient des lieux exposés aux loups. Ils se répandirent en Angleterre; ils voulurent aussi s’établir et dogmatiser à Paris en 1372, mais on brûla plusieurs avec leurs livres. Les autres disparurent.

Turlupin
Turlupin

Turlupinades vient de Turlupin acteur bouffon et populaire qui eut une grande vogue à Paris au XVIIème siècle; il donna de la jalousie aux acteurs de l’Hôtel de Bourgogne qui se plaignirent de leur concurrence au cardinal de Richelieu. Ce ministre voulut juger lui-même le mérite de cette réclamation et il appela au Palais-Cardinal Turlupin et ses deux acolytes Gaultier et Guillaume. On leur dit de jouer dans une alcôve qui leur servit de théâtre improvisé. Ils se piquèrent d’honneur et se surpassèrent eux-mêmes. Jamais scènes plus plaisantes, plus animées ne furent représentées devant un tel auditoire. Le cardinal avait ri, il était désarmé Bien plus; il fit venir les comédiens plaignants et leur dit:

On sort fort triste de la représentation de vos pièces, associez-vous Ces trois acteurs comiques, le parterre y gagnera et vous n’y perdrez rien.

C’est ainsi que grandit Turlupin dont le nom devint appellatif et signifia bouffon, mauvais plaisant.

Dans le parler wallon,à Cambrai, à Valenciennes, à Mons, le populaire emploie le mot turlupiner pour dire contrarier quelqu’un, s’en moquer, le tourner en ridicule. Il dérive, selon nous, beaucoup plus directement du baladin dont les lauriers populaires empêchèrent les acteurs de l’Hôtel de Bourgogne de dormir, que des sectateurs hérétiques qui à la fin du XIVème et au commencement du XVème siècle voulurent amener à Valenciennes et à Douai la mode de satisfaire à tous les besoins de la nature, y compris ceux de la reproduction de l’espèce, dans les places publiques et les carrefours.

Archives historiques et littéraires du nord de la France, et du midi de la Belgique / par MM. Aimé Leroy, le docteur Le Glay et Arthur Dinaux. 1854.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s