L’embarras d’un corps savant

Publié le Mis à jour le

savantsPeu de temps après l’institution de la Société royale de Londres. qui eut lieu en 1663, Charles II chargea ce corps savant d’examiner la question suivante :

Pourquoi un poisson mort est-il plus pesant qu’un poisson en vie ?

Les membres de la Société se mirent à l’oeuvre, et composèrent de nombreux mémoires pour établir les causes physiques de cette différence. Lorsque la question eut été complètement et longuement discutée, ils s’avisèrent de vérifier le fait, et ils découvrirent, à leur grande confusion, que le roi s’était moqué d’eux, puisque le poisson mort et le poisson en vie ont exactement le même poids.

« Les mille et une anecdotes comiques » . Passard, Paris, 1854.

Publicités

8 réflexions au sujet de « L’embarras d’un corps savant »

    carnetsparesseux a dit:
    novembre 30, 2014 à 7:27

    En même temps, vérifier, c’est douter de la parole du roi, donc passible de l’accusation de crime de lès-majesté. Mais il faudrait retrouver les Mémoires de la société royale ; les arguments doivent être croquignolets 😉
    Un talentueux chanteur franco-belge a du les lire, qui chantait « lourd comme un cheval mort »
    🙂

    Aimé par 3 personnes

      gavroche60 a répondu:
      novembre 30, 2014 à 8:49

      Effectivement, ces doctes personnages sont partis d’un postulat bien arbitraire; trop peut-être pour ne pas penser, comme tu le dis si pertinemment, à une défiance bien légitime vis à vis de de Charles III …
      « Ah que » il est bien de « remettre les pendules à leur place », comme dirait le même franco-belge. 😀

      Aimé par 1 personne

    Anonyme a dit:
    novembre 30, 2014 à 8:22

    🙂 pardon, Hervé, y’a un pt souci, les textes sont sur le Fond, et pas sur page blanche, alors pour lire, humhum…:( dois-je faire un truc pour rétablir ?

    J'aime

      gavroche60 a répondu:
      novembre 30, 2014 à 8:56

      Ben, tout semble OK pour moi … 😦

      J'aime

        Éric G. Delfosse a dit:
        novembre 30, 2014 à 11:23

        Vi, pour moaaa z’aussi…
        Faisons appel à la Royal Society pour élucider ce Miss Terre !

        J'aime

    Anonyme a dit:
    novembre 30, 2014 à 8:24

    un vrai corps savant avec si peu d’esprits devant si petit … lol…;)

    Aimé par 1 personne

    Éric G. Delfosse a dit:
    novembre 30, 2014 à 11:30

    Mort ou vivant, un poisson n’a pas le même poids, n’en déplaise à sa majesté et aux savants…
    Quand ils sont en vie, les poissons ont les vessies natatoires gonflées d’air. Quand les poissons meurent, ces poches s’aplatissent et se vident de leur air. Donc, un poisson mort pèse moins lourd qu’un poisson vivant. Bon, ok, pas de beaucoup : de quelques milligrammes d’air, mais quand même…
    Si, si, j’vous assure : je viens de peser un paquet de fish-sticks surgelés pour le prouver !

    😆

    Aimé par 2 personnes

    fanfan la rêveuse a dit:
    décembre 1, 2014 à 7:07

    Bonne journée à tous !
    🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.