Le mariage ou la corde au cou

Publié le Mis à jour le

pendu

Il existait autrefois dans le canton de Vaud un usage favorable aux criminels, et que l’on trouve rappelé dans le coutumier manuscrit de ce pays. Il est conçu dans les termes suivants:

« Si quelques hommes ou femmes à marier viennent à commettre crimes, pour lesquels ils soient jugés à mort, icelle adjudication nonobstant, s’il vient une fille ou un fils, selon le sexe de conjonction, qui n’aurait été marié, requérir à la justice le condamné pour l’avoir en mariage, il lui sera délivré sans prendre mort, et abandonné en liberté et franchise, etc., etc. »

La personne qui délivrait ainsi le criminel en l’épousant était aussi tenue de payer les frais du procès.

Pendant le dix-septième siècle, un jeune homme, coupable de vol, fut condamné à être pendu a Romont. une fille voulant lui sauver la vie, se rend au lieu de l’exécution, réclame la coutume du pays en faveur du patient, en s’offrant à l’épouser. Ce malheureux était déjà sous le gibet. Il regarde celle qui lui apportait avec tant de générosité une espérance de salut, et l’ayant fixée un instant, il frappe sur l’épaule du bourreau:

Compère mon ami, lui dit-il, allons notre petit train; elle est borgne.

Puis montant lestement l’échelle, il subit sa sentence.

Publicités

14 réflexions au sujet de « Le mariage ou la corde au cou »

    Éric G. Delfosse a dit:
    mars 9, 2015 à 8:11

    Et l’on dit que l’amour est aveugle…

    Aimé par 4 personnes

    juliette a dit:
    mars 9, 2015 à 8:18

    et bien il a préféré la corde que la demoiselle , la pauvre 😦 c’est une fausse histoire que celle ci non ?

    Aimé par 3 personnes

    juliette a dit:
    mars 9, 2015 à 8:26
    berger elisabeth a dit:
    mars 10, 2015 à 2:06

    Je reste sans voix….

    Aimé par 1 personne

    fanfan la rêveuse a dit:
    mars 10, 2015 à 7:49

    Hé bien…pauvre fille ou pauvre garçon…
    Belle journée Gavroche !
    🙂

    Aimé par 1 personne

    Elisa a dit:
    mars 10, 2015 à 12:05

    La coutume dont s’est servi Hugo dans Notre Dame de Paris. Evidemment, on ne s’enfuit pas devant Esméralda 🙂

    Aimé par 2 personnes

    jmcideas a dit:
    mars 14, 2015 à 12:30

    A déchiffrer l’excellente phrase, dans le texte « ~~icelle adjudication nonobstant,~~
    Il est pareille formule obscure dans les greffes du tribunal, au xx ‘s !
    (~contridant de l’appel d’ordre à la loi, en foi de l’article xxx, en dépit du debout, le tribunal sied à condamner le sieur xx à…)

    Aimé par 1 personne

      gavroche60 a répondu:
      mars 14, 2015 à 12:49

      L’être ou la chose auquel le locuteur fait référence en le situant dans le temps, l’espace ou le discours (ex. C’est celui là-bas).

      « Je vais, sans rien omettre et sans prévariquer,
      Compendieusement énoncer, expliquer.
      Exposer à vos yeux l’idée universelle
      De la cause et des faits renfermés en icelle. »

      J'aime

    jmcideas a dit:
    mars 16, 2015 à 8:18

    Merci Gacroche
    ~~ Le ciel de Leyenda, est une mine vieux François…..~~

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.