Hymne de mai

Publié le Mis à jour le

Pieter Brueghel le Jeune
Pieter Brueghel le Jeune

Rien de plus intéressant que le spectacle du réveil de la nature. Les ruisseaux s’échappent, en courant, des fentes du rocher; les grands arbres se couronnent de verdure; les haies se parent d’aigrettes blanches; mille voix éclatent dans les nids et dans les herbes; une lumière joyeuse, la lumière du printemps, filtre à travers les branches, se répand sur les collines, glisse au fond des vallées. Et partout, sur les plaines, dans les bois, au rude flanc des montagnes, dans les landes désertes, partout s’éveille et s’agite, murmure et gronde, fleurit et chante, la vie universelle.

Cette renaissance des êtres et des choses, cette gracieuse résurrection qui s’épanouit autour de nous, sous mille formes diverses, à le don d’émouvoir les coeurs les plus durs. Le dernier des paysans limousins y est sensible comme un Théocrite ou un Virgile.

Pour moi, il me semble que tous les éléments de vie, épars dans la nature, et qui concourent à son admirable réveil, se donnent rendez-vous dans mon coeur, et l’emplissent d’une sève nouvelle et débordante.

Des mélodies étranges résonnent à mon oreille; je ne sais quels frissons parcourent mon corps.

Comme la terre émue se soulève vers le soleil, ainsi je sens mon coeur se soulever vers un astre mystérieux, tout-puissant et bien-aimé. Un fol essaim de désirs bourdonne dans ma tête. Les brises de mai sont troublantes; le printemps trébuche dans les fleurs, comme l’automne dans les pampres; toutes sortes d’ivresses flottent dans l’air; je ris et j’ai envie de pleurer; je souffre et je jouis de ma souffrance. O la douce misère et la peine aimable !

Dieu des beaux jours renaissants et de la vie en fleur, je vous adore !

Emile Fage. 1880.

Publicités

9 réflexions au sujet de « Hymne de mai »

    agnesb62 a dit:
    avril 16, 2015 à 6:39

    C’est ce qu’on appelle les CHP… Chocs hormonaux printaniers… 😀

    Aimé par 3 personnes

    Un AVIS : Petit blog avisé?? a dit:
    avril 16, 2015 à 6:44

    Très joli texte de Fage 🙂
    Cependant, « Un fol essaim de désirs bourdonne dans ma tête » c’est le mot « tête »que je trouve un peu….. réducteur 😉 … pas assez…..rhoooo…. vu ce que je vois et lis de-ci de-là y’a pas que la tête LA! 😆

    Aimé par 2 personnes

    jmcideas a dit:
    avril 17, 2015 à 12:30

    //media.myspace.com/play/song/des-que-le-printemps-revient-hasta-luego-91052184-101217544Des que le printemps revient-Hasta Luego from Hasta Luego on Myspace.
    ——————————————-

    Les filles sont jolies dès que le printemps est là
    Mais les serments s’oublient dès que le printemps s’en va
    Là-bas dans la prairie, j’attends toujours mais en vain
    Une fille en organdi dès que le printemps revient
    Je repense à ses yeux dès que le printemps est là
    Je revois nos adieux dès que le printemps s’en va
    Et son image rôde au détour de mon chemin
    Quand les soirées se font chaudes dès que le printemps revient
    Non, le temps n’y fait rien
    Non, le temps n’y peut rien
    ……..

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.