L’aveugle et le paralytique

Publié le Mis à jour le

Aidons-nous mutuellement,

La charge des malheurs en sera plus légère :

Le bien que l’on fait à son frère

Pour le mal que l’on souffre est un soulagement.

Confucius l’a dit ; suivons tous sa doctrine :

Pour la persuader aux peuples de la Chine,

Il leur contait le trait suivant :

aveugle-paralytique*Dans une ville de l’Asie

Il existait deux malheureux,

L’un perclus, l’autre aveugle, et pauvres tous les deux.

Ils demandaient au Ciel de terminer leur vie ;

Mais leurs cris étaient superflus,

Ils ne pouvaient mourir. Notre paralytique,

Couché sur un grabat dans la place publique,

Souffrait sans être plaint ; il en souffrait bien plus.

L’aveugle, à qui tout pouvait nuire,

Était sans guide, sans soutien,

Sans avoir même un pauvre chien

Pour l’aimer et pour le conduire.

Un certain jour il arriva

Que l’aveugle à tâtons, au détour d’une rue,

Près du malade se trouva ;

Il entendit ses cris, son âme en fut émue.

Il n’est tels que les malheureux

Pour se plaindre les uns les autres.

J’ai mes maux, lui dit-il, et vous avez les vôtres :

Unissons-les, mon frère, ils seront moins affreux.

Hélas ! dit le perclus, vous ignorez, mon frère,

Que je ne puis faire un seul pas,

Vous-même vous n’y voyez pas :

A quoi nous servirait d’unir notre misère ?

A quoi ! répond l’aveugle, écoutez : à nous deux

Nous possédons le bien à chacun nécessaire ;

J’ai des jambes, et vous des yeux.

Moi, je vais vous porter ; vous, vous serez mon guide ;

Vos yeux dirigeront mes pas mal assurés ;

Mes jambes, à leur tour, iront où vous voudrez.

Ainsi, sans que jamais notre amitié décide

Qui de nous deux remplit le plus utile emploi,

Je marcherai pour vous, vous y verrez pour moi.

*

Les fables de Jean-Pierre Claris de Florian. 1899.
Illustration: A. Vimar.

8 réflexions au sujet de « L’aveugle et le paralytique »

    Éric G. Delfosse a dit:
    avril 21, 2015 à 8:17

    Bizarre… Ils ont des têtes de truands… Me rappelais pas que Laurel et Hardy étaient si affreux, moi… 👿

    J'aime

    fredonnezmoi a dit:
    avril 21, 2015 à 8:40

    Après tout, c’est l’aveugle qui trouve des rimes… mais pourquoi se vouvoyer dans une situation comme ça ? 🙂

    J'aime

      Éric G. Delfosse a dit:
      avril 21, 2015 à 9:02

      Surtout que je ne suis pas certain que le vouvoiement existait du temps de Confucius… 😉

      J'aime

        fredonnezmoi a dit:
        avril 21, 2015 à 9:23

        J’ai posée cette question à monsieur Confusius, et il m’a dit :
        « Oui, Il existe en mandarin actuel un pronom de vouvoiement, qui ne s’emploie normalement pas au pluriel : 您 nín. On obtient alors un tel système :

        neutre : sg → 你 nǐ, « tu », pl. → 你們/你们 nǐmen, « vous (tous) » ;
        poli : sg. → 您 nín, « vous (seul) », pas de pluriel.

        Il est plus fréquent dans la langue écrite et d’emploi plus limité que le vouvoiement français. On passe en effet très vite au tutoiement, surtout dans la langue orale.

        La langue classique, quant à elle, distinguait d’autres pronoms personnels marquant la politesse, comme 君 jūn, « gentilhomme » (terme d’adresse honorifique) et 卿 qīng, très respectueux, à utiliser entre époux ou pour une personne noble ; on peut donc le traduire par « chéri(e) » ou « Sire », selon le contexte. »
        C’est ça 🙂

        Aimé par 1 personne

    sarah a dit:
    avril 22, 2015 à 12:04

    Wahhhh… quelle touchante émotion, Gavroche, cet Ecrit…. 🙂
    perso, hier ai rencontré deux Aveugles sur ma route,
    l’un pour la deuxième fois, m’a à nouveau crier son sort, depuis sa naissance, et voyez vous en gardait l’amer… n’a pas appris à s’aimer ainsi…
    le second a refusé mon aide, …tout en acceptant à la dernière minute ma main,
    car sûrement dans le mm « état »…
    ce qui m’a révolté c’est pas leurs mots de souffrance, mais la Sous-estimation sur leurs Qualités cachées, et là encore à nous « accepter » comme ça…
    ce Silence courant dans tous les sens, des Voyants… aussi pressés et peu enclins, à Voir de leurs Yeux, leur propre errance… Arrogante…fait froid dans le dos… un Egoïsme…
    bien sûr, nous pouvons parfois ne pas être présents, à ces moments là, et tout le temps.. mais sur toutes les minutes passées,
    me demande s’il faut « Manifester » pour croire au Prochain… pour être dans le Présent, tous les matins…:)
    car ceci, est Miroir éliminatoire de l’Espoir pour chacun…
    rien est hasard, et bcp devrait le Voir ainsi un jour pour Lui……
    pardon, de rebondir sur votre Page, mais à l’Heure d’Aujourd’hui, c’est Rien à côté de Tout ce que je pourrai dire… sur l’Humain et son Chemin… en perpétuel déni, de ce qu’il a en main 🙂

    Aimé par 3 personnes

      gavroche60 a répondu:
      avril 22, 2015 à 12:27

      Merci Sarah 🙂

      Aimé par 1 personne

        sarah a dit:
        avril 22, 2015 à 12:42

        Merci à Vous aussi, Cher Gavroche
        y’a des Ecrits qui montrent l’air de Rien, le Combat pour le Bien …. et ça le vois ainsi, toujours Divin 🙂

        Aimé par 1 personne

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.