Le coffre-fort du financier

Publié le

old_books

Un financier étant venu à mourir, ses héritiers, en grand deuil, coururent au coffre-fort. Il était vide. Grande rumeur et grande désolation.

« Où peut être son or ? se disaient-ils, où peut-être son or ? Il était si riche et si avare ! »

On fait emprisonner les domestiques, on sonde les murailles, on crève les antiques fauteuils, on lève les parquets, on creuse la terre des caves: point d’or. Les héritiers se lamentent. On fait l’inventaire des bijoux et meubles, mais le mobilier ne saurait dédommager de l’absence des espèces monnayées. Enfin on procède à la vente de la bibliothèque. L’huissier tire un volume d’une poudreuse collection des pères de l’Église. Quelle surprise agréable !

Trois mille louis d’or s’échappent du ventre crevé d’un gros Saint Chrysostôme. Les autres pères, saint Grégoire, saint Jérôme, saint Augustin, saint Basile, rendent également l’or qu’ils recèlent. Les héritiers reconnurent, pour la première fois, que les Pères de l’Église renfermaient des trésors inappréciables. Ils se les partagèrent, et promirent de n’en parler jamais qu’avec admiration, respect et reconnaissance.

Hilaire Le Gai, 1853.

Publicités

3 réflexions au sujet de « Le coffre-fort du financier »

    fanfan la rêveuse a dit:
    avril 22, 2015 à 7:38

    C’est le minimum 😉

    Aimé par 1 personne

    jmcideas a dit:
    avril 27, 2015 à 5:48

    La grand-mère de cette histoire était tellement avare que ses héritiers pariaient à coup sûr, sur un trésor caché.
    A sa mort, tous ses biens disparurent avec avidité-
    Les premiers à se servir, s’empressèrent à enlever les plus belles pièces et le plus beau mobilier
    Pour le dernier, il ne restait plus rien de valeur, sauf à prendre quelques pairs de draps et linges roulés
    Quand un joli bruit se fit entendre dans la machine à laver
    Ce n’était pas moins qu’une poignée de louis d’or qu’il découvrit dans les linges roulés
    Vous avez bien lu: ‘roulé’ > ce furent donc bien les premiers!
    (petite fable)

    Aimé par 1 personne

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.