La diète

Publié le Mis à jour le

blaireau-taupe

Comme je suis fatigué par ce fardeau et comme est long ce chemin que j’ai encore à parcourir, dit à la taupe Aglaé le blaireau Cambouis qui venait de voler trois canetons.

Je connais le moyen de te débarrasser d’un seul coup et de ta fatigue et de ton fardeau, répondit la rongeuse. C’est simple : assieds-toi au bord du ruisseau et plonge tes pieds dans l’eau. Dans cinq minutes, la fatigue aura disparu, tu verras.

Obéissant, le blaireau s’assit dans l’herbe, se mit les pattes dans l’eau et attendit patiemment que les cinq minutes fussent écoulées.

blaieau-taupe

Pendant ce temps, la taupe passa derrière Cambouis; et, rongeant le sac, qui servait de prison aux trois petits canetons, elle les libéra.

Les trois camarades prisonniers, doucement sans bruit, prirent la clé des champs.

C’est pourtant vrai, la taupe a raison, disait le blaireau, je ne sens plus mon fardeau.
blaireau-taupeQuand il se retourna, il vit son sac vide. Mais la taupe avant de disparaître dans son trou, lui lança de loin cette phrase proverbiale:

Quand la conscience est chargée le fardeau pèse toujours très lourd.

taupe-blaireau

« Les Contes de la tortue mauve. » Texte et illustrations de Benjamin Rabier. Jules Tallandier, Paris, 1934.

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.