La femme empoisonnée

reception

Un jeune marquis mal aisé ayant épousé une vieille comtesse fort riche, se divertissait à ses dépens. Il la ménageait d’autant moins qu’elle lui avait fait une donation de tous ses biens par contrat de mariage.

La comtesse ne reconnaissait que trop la faute qu’elle avait faite; mais les mépris de son époux n’étaient pas ce qui l’alarmait le plus : elle craignait qu’il ne lui prit envie de se défaire d’elle; et venant un jour à se trouver mal, elle dit tout haut qu’elle était empoisonnée.

Empoisonnée ! lança le marquis en présence de plusieurs personnes; cela pourrait-il bien être ? Qui accusez-vous de ce crime ?

Vous, lui répondit la vieille comtesse.

Ah ! messieurs, s’écrie le mari, rien n’est plus faux. On n’a qu’à l’ouvrir tout à l’heure, on verra la calomnie.

Publicités

4 réflexions sur “La femme empoisonnée

  1. Au tribunal…
    L’avocat, dont le client est accusé d’avoir poignardé son épouse :
    « Mon client n’a connu que des malheurs lors de ses trois précédents mariages. Sa première femme est morte, empoisonnée par des champignons. Sa seconde épouse est décédée suite à un empoisonnement avec des champignons vénéneux. Et se troisième épouse a succombé à un empoisonnement après ingestion de champignons… »
    Le juge : « Accusé, levez-vous, pourquoi avez-vous poignardé votre quatrième épouse ? »
    L’accusé : « Bin, parce qu’elle n’aimait pas les champignons ! »…

    Aimé par 4 people

  2. Ce mode de disparition par empoisonnement aux champignons, n’a guère plus court et c’est dommage…il se faisait en douceur, comme le dit Gavroche « le nez dans les petits fours »..hihi

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s