Retour de manivelle

marquis-de-grammontLe marquis de Grammont était un homme à bons mots, et tout le monde était sacrifié à sa passion pour la plaisanterie. Voyant un jeune gentilhomme breton, arrivé depuis peu à la cour, il fit un pari d’aller lui faire une question singulière; il lui dit en effet, pour se moquer de lui :

Apprenez-nous si dans votre pays on sait ce que c’est que parabole, faribole et obole.

Le gentilhomme, sans se déconcerter, lui répondit, avec l’applaudissement de toute la cour :

Une parabole est ce que vous n’entendez pas; une faribole est ce que vous dites, et une obole est ce que vous valez.

« Les soirées amusantes. »  Paris, 1874.

Publicités

4 réflexions sur “Retour de manivelle

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s