Les apparitions de Tilly-sur-Seulles

Publié le Mis à jour le

Tilly-sur-Seulles

Le Calvados est fort agité en ce moment, et c’est à qui se précipitera vers une petite commune des environs de Caen, où des faits que l’on n’ose encore qualifier de miraculeux se sont produits depuis quelques mois.

Un certain après-midi, comme une soeur de l’école gourmandait pour sa distraction durant la classe, une de ses élèves fort occupée à regarder par la fenêtre, celle-ci clama subitement qu’elle voyait la sainte Vierge, et l’on prétend qu’en même temps qu’elle, plusieurs de ses petites compagnes furent favorisées de la même vision.

Par une bizarrerie que l’on s’explique mal, chaque visionnaire percevait une image excessivement vague, mais toujours très différente.

C’est au bout d’un champ, non loin de l’école, que l’apparition se manifestait tout proche d’un certain arbre. On s’imagine aisément le bruit que l’aventure fit dans le village. Le propriétaire du champ s’avisa d’y faire apposer un placard, sur lequel on lisait : « On ne blasphème pas ici », et quelques jours après, tous les gens des environs, puis ceux des villes avoisinantes, se mirent à processionner vers Tilly, au point que de toutes parts on organisa des caravanes, composées de foules sans cesse renouvelées de curieux ou de croyants attirés par l’espoir de voir eux aussi quelque chose.

L’étoile de Mlle Couesdon en a pâti, et l’on a oublié l’ange Gabriel pour s’intéresser à ce nouveau phénomène, certes plus extraordinaire que les prophéties mirlitonesques de la voyante de la rue de Paradis.

Jusqu’à nouvel ordre, le clergé fait des réserves, et le curé du village ne semblait pas disposé à favoriser le mouvement qui s’accentuait vers sa petite paroisse.

Il y a eu un peu de ralentissement dans l’élan des premiers jours, et pendant quelque temps les apparitions sont devenues beaucoup plus rares. Néanmoins, tel est l’attrait de notre fin de siècle vers le surnaturel et le merveilleux, que des gens parlent d’élever un sanctuaire, sous l’invocation de Notre-Dame de Tilly.

Lorsqu’on en sera là, il se peut qu’il y ait des difficultés au sujet de la façon dont on devra représenter la sainte image de la nouvelle madone, car jusqu’à nouvel ordre, ainsi que nous le disions plus haut, personne ne tombe d’accord sur la forme sous laquelle elle s’est montrée.

Mais qu’importe, si les coeurs simples et fervents trouvent dans cette foi nouvelle un allègement, et s’ils puisent au pied des nouveaux autels la consolation et l’espoir qu’ils y viendront chercher !

« La Science illustrée. » Paris, 1896.

Publicités

4 réflexions au sujet de « Les apparitions de Tilly-sur-Seulles »

    fanfan la rêveuse a dit:
    juillet 13, 2015 à 10:06

    Bonne journée Gavroche !
    🙂

    Aimé par 1 personne

    prunelles a dit:
    juillet 14, 2015 à 3:45

    Ces petits « lus » si croustillants pas tout à fait à l’heure du thé sont exquis.
    Merci.
    Excellente journée à vous ( ces 4 là ont un sincère sens unique ), Gavroche.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s