Un journal bien renseigné

Publié le Mis à jour le

crime

Nous lisons dans un journal de la région bordelaise ce court chef-d’oeuvre de précision. La province cette fois donne l’exemple à Paris. Quand donc les petits et grands échos seront- ils aussi ponctuellement rédigés dans la presse européenne et transatlantique ? Voici cet extrait authentique :

Un crime épouvantable et qui fait frissonner encore toute la population a été commis la nuit dernière dans notre paisible localité.

Un douanier après avoir frappé sa femme de trente-cinq coups de couteau, a traîné sept fois le corps autour de sa chambre. La malheureuse a poussé dix-neuf cris; après quoi l’époux parjure lui a broyé la tête entre deux pierres et l’a achevée en lui enfonçant vingt-cinq allumettes dans les yeux. 

Cela se passait à deux heures vingt-six du matin.

Dès huit heures douze, le procureur de la république de Bordeaux s’est présenté à la maison d’arrêt, accompagné de trois gendarmes et d’un secrétaire. Il a interrogé l’assassin onze minutes.

« Le journal universel. » Paris, 1903.

Publicités

11 réflexions au sujet de « Un journal bien renseigné »

    Éric G. Delfosse a dit:
    juillet 23, 2015 à 12:28

    Midi vingt-huit : il est temps que je pense à manger…

    Aimé par 2 personnes

    fanfan la rêveuse a dit:
    juillet 24, 2015 à 7:01

    C’est ce qui s’appelle de la précision !
    🙂

    Aimé par 1 personne

    Le petit blog avisé?? a dit:
    juillet 24, 2015 à 10:44

    Quand on a rien a dire et qu’on vous a attribué x lignes sur n colonnes faut les remplir…. 😈

    Aimé par 3 personnes

      gavroche60 a répondu:
      juillet 24, 2015 à 11:52

      Ben oui, idem pour moi; fallait bien que je publie quelque chose, hein !!! 😀

      Aimé par 2 personnes

        Le petit blog avisé?? a dit:
        juillet 24, 2015 à 1:01

        😆

        Aimé par 1 personne

        jmcideas a dit:
        juillet 25, 2015 à 11:51

        Publier, c’est bien….mais être concis, c’est plus qu’être précis >
        * Fait divers dans l’Alabama:
         » On apprends que le meurtrier de Mme Nattenpa, acheva sa victime à minuit moins une, et se rendit de son plein gré, à sa cellule de prison à minuit cinq . »

        > Voilà qui minimise les palabres d’enquête et de jugement !

        Aimé par 1 personne

    gavroche60 a répondu:
    juillet 25, 2015 à 12:35

    Le meurtrier devait être très proche de la prison… 🙂

    J'aime

      jmcideas a dit:
      juillet 25, 2015 à 12:48

      Bien sûr, Gavroche: son crime fût sciemment commis au plus près de sa geôle ! 😀

      Aimé par 1 personne

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.