Dumas père et fils

Publié le Mis à jour le

Alexandre-Dumas-Fils-pere

Alexandre Dumas père dînait à Marseille chez le docteur Gistal, une des célébrités médicales du pays.

 Mon cher ami, lui dit l’amphitryon en passant au salon pour prendre le café, on dit que vous improvisez comme un ange. Honorez donc, s’il vous plait, mon album d’un quatrain de votre façon.
Volontiers, répondit le poète.

Et, tirant un crayon, il écrit sous les yeux de son hôte, qui le suit du regard :

Depuis que le docteur Gistal
Soigne des familles entières,
On a démoli l’hôpital…

Flatteur ! dit le docteur en l’interrompant.

Mais Dumas fils ajouta :

Et l’on a fait deux cimetières.

« La Chronique médicale. » Paris, 1897.

Publicités

5 réflexions au sujet de « Dumas père et fils »

    fanfan la rêveuse a dit:
    août 6, 2015 à 7:54

    Aie, ou l’art de tout démolir…Alors pourquoi être flatteur ? 😉

    Aimé par 1 personne

      gavroche60 a répondu:
      août 6, 2015 à 11:39

      Père et fils n’étaient pas d’accord sur les louanges à déclamer, semble-t-il… 🙂

      Aimé par 1 personne

    francefougere a dit:
    décembre 12, 2015 à 7:30

    Alexandre Dumas fils n’a pas résisté à la tentation …

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s