Point d’honneur

Publié le Mis à jour le

japonais

Voici un trait du caractère japonais  qui ne date pas d’hier, mais que les sujets actuels du Mikado ne renieraient peut-être que pour la forme. C’était pendant la guerre de 1860. L’amiral anglais Kepler bombardait ferme les rivages des Nippons.

Une vive émulation guerrière s’empara des officiers du taïkoun, l’empereur laïque d’alors, et dégénéra bientôt en une sorte de folie du point d’honneur. Ils défiaient sur tout: leur vigueur, leur souplesse, leur endurance, la qualité de leurs armes.

Deux d’entre eux, attachés au service particulier du souverain, se rencontrèrent à la porte des appartements privés. L’épée de l’un frôla celle de l’autre.

Vous voulez éprouver mon épée, s’écria celui-ci, vous croyez peut-être qu’elle ne vaut pas la vôtre. Voyez plutôt.

Et d’un geste brusque, il tira la lame du fourreau et se l’enfonça dans la gorge.

Attendez, répondit simplement l’interpellé, je porte un message à l’empereur et je reviens.

Quand il revint, au bout d’un quart d’heure, son rival râlait encore… Il le regarda un instant sans sourciller.

En vérité, vous l’avez dit, fit-il du ton le plus tranquille du monde, votre épée ne vaut pas la mienne.

A son tour il dégaina d’un seul mouvement, il s’ouvrit le ventre on forme de croix et mourut dans un seul flot de sang, tandis que l’agonisant lui jetait un dernier regard de fureur et d’envie.

« Magazine universel. » Paris, 1903.

Publicités

10 réflexions au sujet de « Point d’honneur »

    agnesb62 a dit:
    août 7, 2015 à 6:51

    Le temps ne fait rien à l’affaire… 😀

    Aimé par 1 personne

    gavroche60 a répondu:
    août 7, 2015 à 7:15

    ♫ Quand on est …, on est … ♪ 😀

    Aimé par 1 personne

    jmcideas a dit:
    août 8, 2015 à 11:18

    Ce défi sanguinaire est du plus bel effet –
    Reporté récemment dans le sas d’une discothèque -où le sang a ruisselé sous les portes d’entrée..
    >La copine du copain de sa copine avait porté son dévolu sur l’un de ses prétendants
    ‘Sans être Japonais’, le vaincu voulu monter à son rival, muni d’une petite lame, son déshonneur (et son désarroi) en se tranchant la gorge, d’une lame, 2 fois plus longue.
    > Un acte, haut en couleur, qui fit fermer l’établissement.

    Aimé par 1 personne

      gavroche60 a répondu:
      août 8, 2015 à 3:02

      Oups ! ça craint 🙄

      J'aime

        jmcideas a dit:
        août 8, 2015 à 6:17

        Pas tant que çà, puisque , ‘Se trancher la gorge’ est peu, au regard de l’honorable Hara-Kiri,
        « Le seppuku (切腹?, littéralement « coupure au ventre »
        qui est la lame au travers du ventre!
        [Mais bon, je regrette mon texte (carré blanc)> restons Zen en toute occasion]

        Aimé par 1 personne

    fanfan la rêveuse a dit:
    août 8, 2015 à 1:52

    Bonne journée Gavroche !
    🙂

    Aimé par 1 personne

    Éric G. Delfosse a dit:
    août 9, 2015 à 3:42

    Haaaa, si ça pouvait encore se passer ainsi de nos jours !
    Quel remède ce serait à la faim dans la monde !

    – J’ai faim, ma chérie, quand est-ce qu’on mange ?
    – Mais ? Tu n’as pas honte de réclamer à manger alors que tu as déjà mangé hier et que des millions de gens meurent de faim ?
    – Tu as raison, j’ai honte ! Je suis déshonoré : passe-moi mon sabre !

    Dans six mois, il n’y a plus que quatre milliards d’humains sur Terre, et dans un an, les deux milliards et demi de gens « d’honneur » qui resteront auront tous à manger !

    Aimé par 1 personne

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.