Un peu de statistique

Publié le Mis à jour le

poulailler

Certain préfet avait adressé aux maires de son département une circulaire pour leur demander le nombre d’œufs que les poules avaient, dans une année, pondus dans leurs communes.

M. le maire de X… envoya à son supérieur le nombre d’oeufs pondus dans sa commune, plus la moitié d’un œuf.

Grand embarras à la préfecture. On convoqua le conseil.

Un jeune conseiller trouva tout de suite que la moitié d’un oeuf était un oeuf sans jaune. Son aîné, la lumière du conseil, vit au contraire que c’était un oeuf sans blanc. L’avocat de l’administration fut appelé, et, après mûre réflexion, il fut d’avis que la moitié d’un oeuf était un oeuf imparfait, à moitié vide.

Le préfet restait toujours embarrassé dans le choix de ces trois opinions. Fallait-il avoir recours au conseil d’Etat ?

Il prit le parti le plus sage, celui de demander des explications à M. le maire de X…, qui lui répondit immédiatement :

« Monsieur le préfet, aux extrêmes limites de ma commune et d’une commune voisine une poule noire avait fait son nid, dans lequel on trouva un œuf; il était de toute justice de l’attribuer par moitié à chacune des deux communes limitrophes.

« J’ai l’honneur d’être, monsieur le préfet, le maire de X…, en Normandie. »

« La Revue des journaux et des livres. »  Paris, 1886.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s