Une choriste hypnotisée sur scène

Publié le Mis à jour le

hypnotisme

Il est des acteurs qui obtiennent des effets de scène inattendus et bien supérieur à ce qu’ils ambitionnent. Voyez plutôt ce qui vient de se passer dans un théâtre de Reims.

On jouait une pantomime à grand spectacle, le Petit Chaperon rouge. Un hypnotiseur simulé, sans aucune prétention d’ailleurs, exécutait, pour amuser le public, des passes magnétiques. Et toute la salle s’intéressait à la parodie fort adroitement exécutée de certaines expériences connues.

Tout à coup, une jeune artiste qui était en scène, Mlle Marie Châtel, âgée de dix-neuf ans, tomba en catalepsie : raide comme une barre, elle tomba dans les bras d’une actrice placée à côté d’elle. Sans le vouloir, l’hypnotiseur pour rire l’avait endormie pour de bon.

On juge de l’émoi du public. On raconte que malgré les soins très énergiques d’un médecin expérimenté, appelé aussitôt par le directeur du théâtre, on ne put arriver à réveiller la jeune artiste avant quatre heures du matin. Il est fort admissible que Mlle Châtel se soit endormie sous une influence d’auto-suggestion, c’est-à-dire s’hypnotisant elle-même et non par la volonté du faux magnétiseur. Le cas est, en tout cas, très rare, unique peut-être, et trop curieux pour ne pas être signalé.

« Le Petit Journal. »  Paris,1902

Publicités

Une réflexion au sujet de « Une choriste hypnotisée sur scène »

    Maître Renard a dit:
    février 23, 2017 à 3:03

    A reblogué ceci sur Maître Renard.

    J'aime

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.