La sardine de l’ordinaire

Publié le Mis à jour le

troupiers

Une note du ministère de la Guerre invite les chefs d’unité à faire mettre dans l’ordinaire des casernes un hors-d’œuvre. Un seul : la sardine. Mais, à condition que ce soit de la sardine de marque française.

Et ceci, dit-on, moins pour régaler nos petits soldats que pour favoriser l’écoulement des produits des usines de conserves, dont les prix prohibitifs ont provoqué la grève du consommateur.

Voici nos soldats transformés en bouches utiles. Certes, ils ne se plaindront pas ; la sardine, même de conserve, est un mets excellent, à condition toutefois qu’il ne remplace pas un plat plus substantiel. Nos grands sardiniers ont trop spéculé. Ils ont maintenant des stocks. Que ne les écoulent-ils en les vendant moins cher !

Enfin, nos troupiers auront de la sardine, sans même avoir besoin pour cela d’être caporal ou brigadier.

C’est égal, l’histoire vaut son pesant d’huile…

« Comoedia. »  Gaston de Pawlowski. Paris, 1927.
Publicités

6 réflexions au sujet de « La sardine de l’ordinaire »

    karouge a dit:
    décembre 6, 2015 à 11:54

    à noter un double avantage au fait que l’on utilise la sardine: car tel que le chante ce poilu de Boby Lapointe
    « La maman des poissons elle est bien gentille !
    Elle ne leur fait jamais la vie
    Ne leur fait jamais de tartine
    Ils mangent quand ils ont envie
    Et quand ça a dîné ça r’dîne « 

    Aimé par 4 people

    Éric G. Delfosse a dit:
    décembre 6, 2015 à 4:44

    Déjà à l’époque, l’état essayait de « placer » les produits de leurs potes industriels, apparemment…

    Aimé par 3 people

    gavroche a répondu:
    décembre 6, 2015 à 6:49

    Aaaah ! ces fameux biscuits de guerre, qui ont fait la fortune de la famille Lafarge (Ciment, béton et granulats), et accessoirement de nombre de dentistes 😀

    Aimé par 3 people

    jmcideas a dit:
    décembre 7, 2015 à 12:50

    Il y a pire: Le corned-beef !
    La ration indispensable dans son sac de randonneur…..(on sait seulement qu’il peut être à base de: Zébus, de singe et autres)
    Les industriels de l’alimentation ont eu de judicieux exploits pour garnir la boîte.

    & les barquettes actuelles du super-marché ;D

    Aimé par 3 people

    Maître Renard a dit:
    mai 16, 2017 à 8:52

    A reblogué ceci sur Maître Renard.

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s