Un chien sentimental

Publié le Mis à jour le

joséphine-baker

Maurice Gleize, le sympathique réalisateur de La Madone des Sleepings  fut récemment contraint, pour les besoins du film, d’acheter un lévrier afin de tourner certaines scènes de son film. Ce chien était fort beau, Joséphine Baker, qui tournait dans le studio situé au-dessous de celui dans lequel travaillait Maurice Gleize, l’apprit.

Elle se précipita aussitôt vers l’ascenseur unissant les deux théâtres, monta au grand studio où se trouvait Maurice Gleize.

— Ce chien est-il à vendre, lui demanda-t-elle ?
— Non, madame.
— Je paierai le prix que vous voudrez mais cédez-le moi.

Et sur ses insistances, M. Gleize accéda à sa demande. Le lévrier devait encore tourner une scène. Mlle Baker accepta, mais à condition que l’on mit du collyre dans les yeux de « son » chien.

La scène que l’on tourna était très dramatique, et le lévrier pleurait… grâce aux projecteurs et au collyre ! 

« Comoedia. »  Paris, 1927.

Publicités

3 réflexions au sujet de « Un chien sentimental »

    fanfan la rêveuse a dit:
    décembre 14, 2015 à 8:05

    Pauvre bête…
    Bonne journée Gavroche !
    🙂

    Aimé par 1 personne

      gavroche a répondu:
      décembre 14, 2015 à 9:21

      Du brouillard dans la région ce matin… 😦
      Belle journée Fanfan 🙂

      Aimé par 1 personne

        jmcideas a dit:
        décembre 14, 2015 à 6:24

        Si tu fais la météo maintenant, c’est un plus!

        J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.