Le monstre de Loch Ness

Tim-Dinsdale

A l’Assemblée générale de la Société Linnéenne de Londres, tenue le 8 novembre 1934, le « monstre de Loch Ness » a été, pour la première fois, étudié par une société scientifique. Sir Edward Mountain a fait le compte rendu des recherches entreprises pour identifier l’animal : vingt guetteurs ont été répartis autour du Loch, sous la direction du capitaine Fraser. Ces guetteurs étaient tous munis d’appareils photographiques et de lunettes d’approche.

Pendant la première quinzaine de juillet dernier, l’animal a été vu 21 fois. En septembre, un film a été pris par le capitaine Fraser à l’aide d’un télé-objectif à la distance d’environ 1 600 mètres. Il a été reconnu que la partie de l’animal, visible dans le film, pouvait être évaluée à environ 2 mètres et demi de longueur.

La première impression de la plupart des membres fut que l’allure de l’animal, tel que le film le montrait, était celle d’un phoque, mais de sérieuses objections à cette manière de voir furent soulevées, notamment par le Commander R. T. Gould. Sir Smith Woodward s’éleva contre l’hypothèse que le « monstre » put être un reptile de l’époque secondaire. Le capitaine G. J. Dollman est convaincu que c’est une loutre.

En résumé, aucune conclusion ne peut être tirée de cette discussion, l’opinion unanime étant que de nouvelles observations sont nécessaires.

« La Géographie : bulletin de la Société de géographie. » Paris, 1934. 
Illustration : Tim Dinsdale, the aeronautical engineer and Nessie hunter.

 

Publicités

6 réflexions sur “Le monstre de Loch Ness

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s