Wagons aménagés

Publié le Mis à jour le

train-wagonsCe fait-divers, pour finir cette année 2015, est l’histoire de voyageurs qui ne se fâchèrent pas outre mesure du mauvais traitement que leur fit subir la Compagnie en les traitant comme des veaux. Ils prirent même le parti d’en rire… et d’en mugir !

A l’occasion des fêtes de l’Assomption, la Compagnie des chemins de fer de l’Ouest, avait comme on le sait, organisé des trains de plaisir pour le Havre. En trois jours, cette Compagnie a transporté plus de cinquante mille voyageurs. C’est dire que tout le matériel de la voie était employé. Aussi se vit-elle obligée pour transporter les voyageurs, se rendant du Havre à Montivilliers, d’employer trois des wagons dits « aménagés ». Ce sont des wagons à bestiaux dans lesquels on place des banquettes et qui peuvent servir en cas de mobilisation.

Les voyageurs peu flattés des voitures dans lesquelles on les avait placés, crurent devoir témoigner leur mécontentement en imitant le cri des bestiaux dont ils occupaient les wagons. Ceux qui avaient commencé par se fâcher, firent bientôt comme leurs compagnons, et tous les voyageurs criaient à tout bout de champ et à tous propos « meu… meu… » et les rires d’éclater !

Un employé venait-il demander un billet pour le contrôler que tous les voyageurs à la fois répondaient en criant : « Meu… meu… »

Le chef de la gare de Montivilliers que ces mugissements avaient agacé eut le mauvais esprit de se fâcher et voulut faire taire les mugissements. Il demanda lui-même les billets à la porte de sortie, mais le premier voyageur qui se présenta lui répondit : « Meu… meu… » Puis jugeant, en sa qualité d’animal, qu’il ne pouvait sortir par la porte des voyageurs, il se précipita vers la cour des marchandises où tous les autres voyageurs le suivent en criant : « Meu… meu… »

La colère du chef de gare est à son paroxysme, il veut verbaliser ; il appréhende un voyageur au collet et lui demande ses noms. « Meu… meu… » répond ce dernier. Les assistants voyant un des leurs aux prises avec ce fonctionnaire se précipitent sur celui-ci, l’écartent à coups de tête et finissent par pouvoir sortir de la gare par la porte réservée aux bestiaux.

Le chef de gare, affolé, vient, dit-on d’adresser une demande à l’administration de la Gran plaza de toros de Paris, pour être engagé comme toréador. Ce sera un début à sensation.

« La Joie de la maison. » Paris, 1892.

Publicités

12 réflexions au sujet de « Wagons aménagés »

    Éric G. Delfosse a dit:
    décembre 31, 2015 à 10:48

    Gavroche, on t’ai … MEUH pour toutes ces histoires !

    Aimé par 2 personnes

    Gilles Labruyère a dit:
    janvier 1, 2016 à 7:23

    un sourire fait plutôt du bien quand on parle de wagons ! Merci, Hervé, et une bien bonne année à vous !

    Aimé par 1 personne

      gavroche a répondu:
      janvier 1, 2016 à 10:56

      Oui justement ! j’ai eu le malheur de faire une recherche d’images de « wagons à bestiaux » sur Google… Finalement, j’ai préféré faire un petit montage pour illustrer l’article…
      Tous mes vœux vous accompagnent Gilles :).

      J'aime

    francefougere a dit:
    janvier 1, 2016 à 1:10

    Bonne année Gavroche ! 🙂 ( l’avata

    Aimé par 1 personne

    francefougere a dit:
    janvier 1, 2016 à 1:10

    … l’avatar représente-t-il le chat de la maison ?

    Aimé par 1 personne

      gavroche a répondu:
      janvier 1, 2016 à 1:21

      Effectivement, France, il s’agit bien du chat de la maison : « Grisou le terrible » 😀

      Belle année à vous 🙂

      Aimé par 1 personne

    coquelicotetcompagnie a dit:
    janvier 1, 2016 à 1:58

    Bonne année, Gavroche!

    Aimé par 1 personne

      gavroche a répondu:
      janvier 1, 2016 à 2:17

      Merci Coquelicot !
      Je vous souhaite tout plein de belles choses 🙂

      J'aime

    wurtzele1 a dit:
    janvier 1, 2016 à 2:10

    Meilleurs vœux pour 2016 et puissiez-vous continuer à nous émerveiller avec de belles histoires 🙂

    Aimé par 1 personne

      gavroche a répondu:
      janvier 1, 2016 à 2:18

      Je vais essayer, en tout cas !…
      Bonne et heureuse année 🙂

      J'aime

    L'Ornitho a dit:
    janvier 1, 2016 à 8:45

    Meuh non ! Mais si. Mignon, comme histoire un peu … vacharde 🙂

    Aimé par 1 personne

    Un petit blog avisé?? a dit:
    janvier 4, 2016 à 5:23

    Olé !!!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.