La femme-poisson

Publié le Mis à jour le

foire-pains-d'épice

Ce premier jour de l’année 2016, imaginons, quelque instant magique, que nous nous trouvions transportés à l’inauguration de la nouvelle Foire aux pain d’épice. En l’année 1919, le soleil est timide mais présent. Un souffle malicieux nous amène les fragrances douces et sucrées  des marchands de sucre d’orge, de pain d’épice, de pommes d’amour, et autres barbes à papa.

Sur la devanture d’une baraque de maigre apparence, que le vent travaille, mais que relève un orchestre vigoureux, le « maître » annonce d’une voix convaincue : 

Voici que voilà… la femme-poisson !

Quelques curieux, amateurs de phénomènes, se précipitent. Certains même, un peu trop excités, bousculant les baraques des vendeurs de faïence ! Des badauds se percutent, s’insultent, et se cognent sur le nez.

On tire enfin le rideau.

Une femme de mine décente, en habits de deuil, apparaît et commence ainsi son boniment :

Mesdames et messieurs, c’est moi que je suis là femme-poisson (Mouvement de surprise parmi les spectateurs). Mon mari, Isidore Poisson, est mort il y a cinq ans. Il était couvreur. Il est tombé d’un sixième étage, me laissant seule au monde, sans fortune… et comme vous  paraissez  vous intéresser vivement à mes malheurs, je vais me permettre de faire le tour de l’honorable société.

Illustration :  Foire aux pains d’épice [manège de cochons de bois. Agence Rol.

Publicités

13 réflexions au sujet de « La femme-poisson »

    Leyla a dit:
    janvier 1, 2016 à 5:36

    Happy New Year 2016, friend 🙂

    Aimé par 1 personne

    lesouffleurdemots a dit:
    janvier 1, 2016 à 6:25

    Excellent et triste à la fois cette histoire! Très bonne année à toi!

    Aimé par 1 personne

    karouge a dit:
    janvier 1, 2016 à 7:29

    la femme (dans le stand à côté) était sa cousine, « la femme poisson-chat ». Elle avait cette particularité de porter la moustache. Au moins, le chaland payait pour une curiosité vérifiable (mais on ne sut jamais si la moustache était postiche ou non)

    Aimé par 4 personnes

    agneslise a dit:
    janvier 1, 2016 à 7:32

    MDR !

    Aimé par 1 personne

    L'Ornitho a dit:
    janvier 1, 2016 à 8:01

    Dame poisson et ses hameçons pour âmes sœurs …

    Aimé par 2 personnes

    le blabla de l'espace a dit:
    janvier 1, 2016 à 8:40

    ils ont mordu à l’hameçon !!!!!!

    Aimé par 2 personnes

    Un petit blog avisé?? a dit:
    janvier 4, 2016 à 6:50

    Une dame Poisson encore une ! 😉 Y en avait une qui était « l’attraction » de la Cour à Versailles et avait elle aussi hameçonné le chaland et pas des moindres : Louis XV ! Et en sus fût faites Marquise de Pompadour
    C’est un nom qui appâte ….. et fait bonne pêche 😀

    Aimé par 1 personne

    jmcideas a dit:
    janvier 4, 2016 à 6:58

    Elle aurait du ajouter pour nourrir plus de compassion « il m’a laissée seule avec 2 têtards »

    Aimé par 1 personne

    Maître Renard a dit:
    novembre 29, 2016 à 10:09

    A reblogué ceci sur Maître Renard.

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.