M. Zola, sous-préfet

Publié le Mis à jour le

zola-prefet-cadre

Saviez-vous que M. Zola, l’auteur de l’Assommoir et de Germinal, eût été nommé sous-préfet ? Le fait est pourtant exact : voici dans quelles circonstances :

Le 22 février 1871, le sous-préfet de Castelsarrasin, sous la défense nationale, M. Camille Delthil, le poète délicat des Rustiques et des Lambrusques, reçut une dépêche du gouvernement de Bordeaux, l’appelant à d’autres fonctions et nommant M. Emile Zola, homme de lettres.

M. Camille Delthil,voulant bien être sous-préfet chez lui, mais pas ailleurs, court à Bordeaux, demande à parler à M. Gambetta, est reçu par M. Spuller, qui paraît l’homme le plus étonné du monde. On s’informe et on apprend que Laurier avait tout seul bâclé cette nomination. M. Delthil insista pour ne pas quitter son poste et fut maintenu.Voilà comment M. Zola a fait, un moment, partie de l’administration française.

« La Revue des journaux et des livres. »  Paris, 1887.
Illustration : montage photo.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.