A propos d’asperges

Publié le

fontenelle.

Une anecdote pour montrer jusqu’à quel degré de passion peut être poussée la gourmandise pour ce légume extraordinaire.

Fontenelle adorait les asperges, mais seulement a l’huile, Le cardinal D…, lui, en raffolait, mais seulement à la sauce blanche.

Or, un jour, madame de Tencin avait invité les deux amis à manger chez elle les bienheureuses asperges. C’était au début de la saison, la première récolte de l’année, peut-être. Le cuisinier avait donc reçu l’ordre de traiter impartialement les deux gastronomies opposées et de préparer une moitié des asperges à la sauce blanche, l’autre moitié à l’huile.

Tout à coup, on vient annoncer à madame de Tencin une fâcheuse nouvelle.

Le cardinal D… est mort !
— Mort ! s’écrie l’amphitryonne atterrée.
— Mort! répète Fontenelle. En êtes-vous bien sûr ?
— Hélas ! monsieur, cela ne saurait faire de doute.
— Alors, il ne viendra pas dîner ce soir ?
— Certainement non, monsieur !

Fontenelle bondit jusqu’à la porte, l’ouvre toute grande et crie au cuisinier d’une vqix formidable :

Jean ! Toutes les asperges à l’huile !

Le cardinal D… n’eut d’autre oraison funèbre de la part de Fontenelle.

« La Revue des livres. »  Paris, 1887. 

Publicités

14 réflexions au sujet de « A propos d’asperges »

    juliette a dit:
    janvier 17, 2016 à 7:06

    il ne perdait pas le nord ce Fontenelle ! c’est pas pour rien qu’il est mort centenaire 🙄

    Aimé par 1 personne

      gavroche a répondu:
      janvier 17, 2016 à 7:23

      Il est né à Rouen, et moi à Argenteuil : ce qui est mieux ! 😀

      J'aime

    juliette a dit:
    janvier 17, 2016 à 7:07

    ah ! les asperges fraîches j’en raffole aussi ! sur ce bon proche appétit gavroche …

    Aimé par 2 personnes

    Éric G. Delfosse a dit:
    janvier 17, 2016 à 9:01

    Au beurre…
    Ou à la sauce hollandaise…
    Mais à l’huile ou à la sauce blanche, bof… Sans moi…

    J'aime

    jmcideas a dit:
    janvier 18, 2016 à 8:56

    Les asperges: j’en suit dégoutté …ça ne tient au fait que les alentours de Speyer, en Allemagne, cultive ce légume à outrance et que les cartes de resto sont uniformes: Asperges à l’huile, à la moutarde, au basilique, pimentées au gingembre, en soupe, en digestif pour la nuit, etc…Quant au plus délicat ‘pointes d’asperges’, ça vous clou au WC! (Speyer = Spire en français)

    J'aime

    le blabla de l'espace a dit:
    janvier 18, 2016 à 12:11

    chez moi dans mon village, c etait un terrain a asperge pendant tres tres longtemps
    et puis cela s ‘est perdu,
    mais lorsque j’etais enfant et que je promenai, il y en avait encore qui poussait a la sauvage ! du coup j’en ramassait pour les ramener a la maison, j’adore cela, mais desfois je le digere mal ce legume
    bises sinon mon frere ainé qui etait grand, ma mere le traitait de grande asperge

    Aimé par 1 personne

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.