Le diable à la veillée de cartes

Publié le Mis à jour le

diable

L’événement suivant s’est produit vers 1905, à Grâce Field dans la province de Québec. On raconte qu’une histoire semblable s’est produite à Timmins.

Dans la paroisse de Grâce Field, le samedi soir, on jouait aux cartes et on dansait chez un habitant. Cet habitant vivait dans une belle grosse maison de briques. Un dimanche, le curé du village monte en chaire et avertit ses paroissiens :

«Malheur à celui qui dansera passé minuit le samedi soir !»

Comme de raison, le samedi suivant, les gens dansent et jouent toujours aux cartes. Bien entendu, ils continuent à danser passé minuit. Alors, à minuit et vingt, un homme entre dans la salle. Il est bien habillé. Il porte des gants et un chapeau de castor. L’homme demande à jouer aux cartes avec eux. Les gens acceptent.

L’homme se met à jouer aux cartes et il gagne tout le temps. Une femme assise près de l’étranger, sent bien que quelque chose ne va pas. Elle échappe une carte par terre. En se penchant pour la ramasser, elle aperçoit sous la table des sabots de cheval, à la place des pieds de l’homme. Elle sort vite son chapelet et le brasse devant lui. L’homme a tellement peur qu’il se sauve en passant à travers le mur de briques. Le trou qu’il laisse dans le mur de briques a la forme d’un homme. La partie de cartes finit là.

On raconte que, pendant des années, on a essayé de boucher le trou dans le mur et de le colmater. Il n’y avait rien à faire. Jusqu’à ce que la maison soit démolie quarante ans plus tard, personne n’a jamais pu refermer le trou.

diable034
Publicités

4 réflexions au sujet de « Le diable à la veillée de cartes »

    brunomeurin a dit:
    mars 16, 2014 à 1:59

    Vade retro!

    Aimé par 2 personnes

    juliette a dit:
    février 5, 2016 à 8:24

    il n’y a donc pas de francs maçons au Quebec ?

    J'aime

      gavroche a répondu:
      février 5, 2016 à 8:49

      « Alors qu’ils venaient de conquérir Québec, en 1759, le premier geste des officiers du général James Wolfe fut de fonder une Grande Loge provinciale. »

      J'aime

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.