Le grand duc et le citoyen américain

Publié le

voiture-1907

Le grand duc Michel de Russie se promenait l’autre jour en auto sur la route de Napoule. Une autre auto précédait la sienne, et envoyait dans les narines grand-ducales des exhalaisons malodorantes et des images de poussière.

Le grand duc donne des appels de trompe, il fait agir la sirène. Il insiste. L’automobile, continue à marcher à son allure et ne se range pas. Le grand duc prend la troisième vitesse pour dépasser l’incommodante auto. Mais celle-ci prend la troisième aussi et le grand duc ne peut passer.

Enfin les deux véhicules s’arrêtent. Le grand duc descend et dit au propriétaire de l’automobile  irrespectueuse : 

Monsieur… je suis le grand duc Michel de Russie…
Cela m’est tout à fait égal Monsieur.
Vous êtes un impertinent.
Monsieur, je suis citoyen américain, nous sommes en France et je suis libre de…
Monsieur, vous êtes un faquin…
Monsieur, si vous continuez sur ce ton, je vais vous boxer la… figure.

Le grand duc se le tint pour dit, remonta en auto très impérialement et débraya.

Fit-il pas mieux que de se plaindre ?

« Ma revue. »  Paris, 1907.
Image d’illustration.
Publicités

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.