Pensons à nous

Publié le

dactylographes

Au ministère du Travail, le service des retraites était, depuis l’origine, assuré par un certain nombre de braves auxiliaires peu payés mais qui avaient paru suffisants pour une simple manipulation de fiches.

On vient de les remercier parce qu’ils sont trop vieux. Et on les a remplacés par un essaim de dames dactylographes.

Le public sera peut-être charmé d’apprendre que parmi ces dames dactylographes, il y a quelques filles de députés socialistes. Ces excellents socialistes ne croient pas déroger en plaçant leurs descendantes dans les bureaux de l’Etat.

 » Le Cri de Paris. »  Paris, 1914.
Illustration : Dactylographes en 1914 (Lewis W. Hine, Flickr).

3 réflexions au sujet de « Pensons à nous »

    juliette a dit:
    février 4, 2016 à 7:36

    des siècles de dérogations ça commence à être plus que lourd …

    J'aime

    fanfan la rêveuse a dit:
    février 5, 2016 à 7:54

    Le temps passe et cela ne change pas…

    Aimé par 1 personne

    jmcideas a dit:
    février 5, 2016 à 10:34

    On s’accroche à son poste, à ma caisse de retraite > une simple et vulgaire mise-à-jour de son dossier, passe de mains-en mains, pour y trouver quelques heures à passer ! De plus et descendant d’en haut (pleintitude de hiérarchie) des directives nouvelles apparaissent chaque jour ! Il faut au moins çà, pour que chacun atteigne sa retraite, bien réfugié dans les plantes grasses des innombrable bureaux !
    SIC

    Aimé par 1 personne

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.