Amour-propre

Publié le Mis à jour le

prétentieux.

Un auteur a qualifié l’amour-propre, le plus grand de tous les flatteurs. Ou encore : amour de soi, qui peut, au cas échéant, tenir lieu de tout ce qu’on n’a pas.

« L’amour-propre, disait le célèbre théologien protestant Abbadie, entre essentiellement dans toutes les vertus. Une bonne action n’est qu’une manière de s’aimer, un amour-propre plus noble que les autres. »

L’amour-propre, a dit Voltaire, fort expert d’ailleurs en cette question, est semblable à l’avarice, il ne laisse rien traîner. L’une se baisse pour ramasser la plus misérable guenille, el l’autre le plus plat éloge.

Nul mortel, peut-être, ne porta la présomption et l’amour-propre plus loin qu’un certain Ségérus, professeur en l’Université de Wirtemberg. Il fit graver son portrait au-dessus d’un crucifix, avec cette inscription :

« Seigneur Jésus, m’aimez-vous ?« 

Et Jésus répondait :

« Oui, très illustre, très excellent, très docte seigneur Ségérus, poète couronné par sa majesté impériale, et très digne recteur de l’université de Wirtemberg, oui, je vous aime !« 

« Musée des familles. »  Charles Delagrave, 1897, Paris. 
Publicités

8 réflexions au sujet de « Amour-propre »

    Anonyme a dit:
    février 5, 2016 à 9:36

    Holla…ca philosophe grave là

    Aimé par 1 personne

    coquelicotetcompagnie a dit:
    février 6, 2016 à 10:37

    S’aimer soi-même, ni trop ni pas assez… Si tu veux mon avis un sujet fort compliqué!

    Aimé par 1 personne

      gavroche a répondu:
      février 6, 2016 à 10:41

      J’ai personnellement plus tendance à me détester…

      J'aime

        coquelicotetcompagnie a dit:
        février 6, 2016 à 10:51

        quoi? Tu es un être humain comme les autres, qui a autant besoin d’amour que les autres…

        J'aime

          karouge a dit:
          février 6, 2016 à 1:39

          « quoi? Tu es un être humain comme les autres »
          Rien n’est moins sûr, coquelicotetcompagnie. Gavroche est un héros extraterrestre (un oiseau?) descendu du ciel de Leyenda, ou peut-être est-ce:
          Gavroche est un personnage du roman Les Misérables de Victor Hugo, qui prend les traits d’un enfant des rues parisien.

          Aimé par 1 personne

          gavroche a répondu:
          février 6, 2016 à 3:12

          😉 🙂

          J'aime

    fanfan la rêveuse a dit:
    février 6, 2016 à 11:35

    Bon samedi Gavroche !
    🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.