Anne Boleyn et le bourreau des coeurs

Publié le

Anne-Boleyn

Henri VIII est un atroce Barbe-Bleue qui a fait tour à tour le malheur de six femmes. Deux d’entre elles sont mortes sur l’échafaud.

Une troisième ne l’a évité que par miracle : elle avait eu l’imprudence de contredire son terrible maître dans une discussion théologique; avertie que l’ordre est donné secrètement de lui instruire son procès, elle court le lendemain chez Henri et reprenant sans émotion apparente l’entretien de la veille au point où il avait été laissé, elle s’embrouille volontairement, balbutie, puis se confond en excuses devant « le plus grand docteur de la chrétienté ».

Sa victime la plus intéressante est Anne Boleyn. Ses derniers moments rachètent les fautes passées. Elle songe avec remords à l’épouse qu’elle a détrônée, et faisant appeler la femme du lieutenant de la Tour, elle s’agenouille et dit :

« Allez de ma part, et dans la même posture où vous me voyez, demander pardon à la princesse Marie pour tous les maux que j’ai attirés sur elle et sur sa mère. »

La légende lui prête une lettre curieuse adressée au roi :

« Vous êtes un prince doux et clément, vous m’avez traitée avec plus de bonté que je n’en méritais. Vos bienfaits ont toujours été en croissant pour moi. De simple particulière, vous m’avez faite dame. De dame, marquise. De marquise, reine… et ne pouvant plus m’élever ici-bas, de reine en ce monde, vous allez me faire sainte dans l’autre. »

 » Les grandes infortunes. »  Changeur, P.-A. & Spont, Alfred. Paris, 1890.

17 réflexions au sujet de « Anne Boleyn et le bourreau des coeurs »

    fanfan la rêveuse a dit:
    février 12, 2016 à 8:20

    Bonne fin de semaine Gavroche !
    🙂

    Aimé par 1 personne

    Lillysnews a dit:
    février 12, 2016 à 10:31

    Je trouve que Anne Boleyn reste une femme fascinante! Je l’ai surtout découverte à travers la série The Tudors mais adoré son histoire bien que tragique (sûrement grâce à l’actrice aussi) 🙂

    Aimé par 1 personne

      gavroche a répondu:
      février 12, 2016 à 11:46

      J’ai également aimé cette série à l’époque ! Romancée, certes… mais qu’importe 🙂

      Aimé par 1 personne

    melpradalie a dit:
    février 12, 2016 à 2:56

    J’ai toujours trouvé l’histoire d’Henri VIII et de ses femmes très intéressante! Et plus particulièrement Anne Boleyn. J’ai aussi beaucoup aimé la série Les Tudors ! En tout cas, Henri VIII reste célèbre dans l’histoire de l’Angleterre 😉

    Aimé par 1 personne

      gavroche a répondu:
      février 12, 2016 à 3:00

      Je me demande si Henri VIII aurait de nos jours respecté l’usage de la saint-Valentin… 🙄

      Aimé par 1 personne

    bonheuretamour a dit:
    février 12, 2016 à 8:13

    Marrant que vous parliez d’Anne Boleyn ; j’ai beaucoup pensé au destin de cette femme (je trouve d’ailleurs que tout le monde devrait y penser !), et j’ai écrit quelque chose sur elle & le « karma » il y a 3 ans …

    Aimé par 1 personne

    bonheuretamour a dit:
    février 13, 2016 à 10:48

    De rien. Je lis énormément de livres d’Histoire, et c’est frappant de voir comme le bien ou le mal qu’on fait (même si on ne connaît pas tous les détails) revient toujours à la tête – comme un boomerang… Si j’osais… (je sais que j’ai l’air d’une pelante, mais il me semble qu’on a des centres d’intérêt communs, alors, j’ose !) ; l’histoire du Titanic m’intéressait aussi, et j’ai écrit un truc là-dessus fin janvier ; quand on voit les circonstances du naufrage, elles sont bizarres & font réfléchir…

    Aimé par 1 personne

    gavroche a répondu:
    février 13, 2016 à 12:16
    jmcideas a dit:
    février 14, 2016 à 3:48

    Henri VIII qualifié de Barbe-Bleue ! = ce ne fut qu’un amateur, comparé au véritable connaisseur en la matière: je cite Gilles de Rais, châtelain de Tiffauges -à la barbe aux « reflets presque bleuâtres »- et connu pour ses premiers meurtres de type ‘en série’ de jeunes dames prisonnières mais, peu renommées !
    Aux ruines de son fief de Tiffauges (85) , il est donné un spectacle ‘théâtre de plein air », où ceci n’est bien sûr pas évoqué—(mais la légende cours..cours, malgré le dénigrement réfléchi de Voltaire à ce sujet)

    [Mon but n’est pas d’ajouter une histoire dans l’Histoire, mais seulement d’ajouter un singulier commentaire]

    Aimé par 1 personne

    jmcideas a dit:
    février 14, 2016 à 4:15

    A noter: la matière, l’air et le commentaire = 0

    J'aime

    jacou33 a dit:
    mars 9, 2016 à 10:54

    Anne Boleyn, rédactrice de sa propre histoire, experte en raccourcis, si j’ose dire!

    Aimé par 1 personne

    comitecedif a dit:
    avril 24, 2016 à 4:16

    Que dire sur Anne Boleyn, la série Tudor en fait un portrait détestable, mais sur quoi se fonde-t-elle ?

    J'aime

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.