Police d’élite

Publié le Mis à jour le

policier.

Place de l’Opéra, les voyageurs qui attendaient l’autobus étaient, ces derniers temps, dévalisés par d’adroits pickpockets.

On mit un inspecteur en faction : il fit son devoir et, attentif à son service, n’attacha pas assez d’importance à un voyageur pressé qui le bouscula… et lui vola son portefeuille contenant 500 fr.

Le brave inspecteur a porté plainte, tout comme un simple mortel, au commissariat voisin !

« Le Détective. »  Paris, 1927.
Publicités

7 réflexions au sujet de « Police d’élite »

    Pufcorn/uɹoɔɟnd a dit:
    février 17, 2016 à 3:46

    Tout un élite 😛

    Aimé par 1 personne

    carnetsparesseux a dit:
    février 17, 2016 à 4:33

    500 fr en 1927 (avant la déval’ de 28), il avait les moyens l’inspecteur.. ou alors il promenait ses économies ?

    Aimé par 2 personnes

      gavroche a répondu:
      février 17, 2016 à 5:58

      Si j’en crois un convertisseur, cela correspondrait aujourd’hui à plus de 30 000 €… ça fait quand même beaucoup, effectivement ! 🙂

      Aimé par 2 personnes

    Éric G. Delfosse a dit:
    février 18, 2016 à 12:23

    Qu’est-ce qu’on raconte, déjà, sur les cordonniers et la manière d’être chaussés ?

    Aimé par 1 personne

    juliette a dit:
    février 18, 2016 à 6:51

    hi ! hi ! le voleur était joliment culotté 😀

    Aimé par 1 personne

    jmcideas a dit:
    février 19, 2016 à 8:50

    La chute ne dit pas que c’est lui qui a enregistré la plainte ! (d’où la somme)

    Aimé par 1 personne

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.