Am, stram, gram

Publié le

nacelle

On sait que trois officiers belges qui montaient un ballon, l’Argus, perdu eu pleine mer, n’ont dû leur salut qu’à la rencontre du Warrior, vapeur anglais, qui les a recueillis et ramenés à Dunkerque.

Voici un détail émouvant que donne le Journal de Roubaix :

« Au moment où le Warrior vint en vue des voyageurs aériens, ceux-ci se disposaient à tirer au sort lequel d’entre eux devait se laisser tomber dans la mer pour sauver au moins momentanément ses compagnons, en permettant au ballon de se soutenir encore sur l’eau. »

« La Revue des journaux et des livres. »  Paris, 1887. 
Image d’illustration.
Publicités

2 réflexions au sujet de « Am, stram, gram »

    Anonyme a dit:
    février 22, 2016 à 7:50

    Pic et pic et colégram
    soit un tirage au sort (en chanson enfantine)
    … dans de terribles circonstances, il faut bien désigner quelques sacrifiés à la bonne cause….
    Un véritable don de soi est nécessaire….mais, dans toutes les annales, l’initiateur ne fut jamais inclus au tirage !
    à méditer

    Aimé par 1 personne

    Maître Renard a dit:
    mars 23, 2016 à 8:47

    A reblogué ceci sur Maître Renard.

    J'aime

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.