Décès de l’écrivain et académicien Alain Decaux

Publié le Mis à jour le

alain-decaux

L’écrivain Alain Decaux, qui a incarné pendant près de 50 ans l’histoire à la radio et à la télévision, est décédé dimanche à l’Hôpital Georges-Pompidou à Paris, à l’âge de 90 ans.

Élu à l’Académie française en 1979, ministre de la Francophonie du gouvernement Rocard (1988-1991), ce grand conteur et vulgarisateur a créé et animé plusieurs émissions devenues cultes. En 1951, il crée «La tribune de l’histoire» à la radio (diffusée de 1951 à 1997). En 1956, c’est le tour de la télévision avec «La caméra explore le temps» (avec Stellio Lorenzi et son complice André Castelot), qui ne s’arrêtera que dix ans plus tard. De 1969 à 1987, dans «Alain Decaux raconte», «Alain Decaux face à l’histoire», puis «Le dossier Alain Decaux», il occupe le petit écran chaque mois pendant une heure, traitant d’un personnage ou d’un événement historique.

Né le 23 juillet 1925 à Lille, ce fils d’avocat a étudié le droit à Paris et suivi des cours d’histoire à la Sorbonne, sans se soucier d’obtenir un diplôme. Il publie son premier livre, «Louis XVII retrouvé», en 1947 et est couronné par l’Académie française, trois ans plus tard, pour son second ouvrage, «Letizia».

En 1960, il fonde la revue Histoire pour tous, et va collaborer à de nombreux journaux et revues. Dialoguiste du film «Les misérables» (1982) de Robert Hossein, avec qui il aura une intense collaboration artistique, il est aussi biographe de Victor Hugo et admirateur d’Alexandre Dumas, à qui il consacre en 2010 un «Dictionnaire amoureux», et de Sacha Guitry, dont il était l’ami intime. On lui doit aussi «Alain Decaux raconte la Bible aux enfants», «C’était le XXe siècle» (en quatre volumes), «Le Tapis rouge», sur son expérience ministérielle, ou au théâtre, «N’ayez pas peur» sur le pape Jean Paul II.

Alain Decaux a été en 1973 le premier président, élu au titre de la télévision, de la Société des auteurs et compositeurs dramatiques. En 1989, il a été nommé coordonnateur de la politique télévisuelle extérieure française. Depuis 1999, il existe un prix Alain Decaux de la francophonie.

Marié deux fois, père de trois enfants, il a été élevé en 2014 à la dignité de grand’croix de la Légion d’honneur.

http://www.courrier-picard.fr/region/deces-de-l-ecrivain-et-academicien-alain-decaux-a-90-ans-ia201b0n748985

18 réflexions au sujet de « Décès de l’écrivain et académicien Alain Decaux »

    lesouffleurdemots a dit:
    mars 27, 2016 à 9:19

    Triste! C’était un grand conteur!

    Aimé par 4 personnes

    mopana a dit:
    mars 28, 2016 à 7:50

    I loved Alain Decaux. I have read his Dossiers secrets de l’Histoire.
    RIP

    Aimé par 1 personne

    fanfan la rêveuse a dit:
    mars 28, 2016 à 9:07

    Ainsi va la vie….
    Voilà j’ai récupéré mon retard 😉
    Bonne journée Gavroche, accroches toi, car ce n’est pas rien aujourd’hui !
    🙂

    Aimé par 1 personne

      jmcideas a dit:
      mars 28, 2016 à 9:12

      Ah que oui, c’est le ‘Lundi de Pâques’

      Aimé par 2 personnes

      gavroche a répondu:
      mars 28, 2016 à 10:22

      Mauvais temps en Picardie : on croit rêver !!!
      Belle journée Fanfan 🙂

      J'aime

    jmcideas a dit:
    mars 28, 2016 à 9:11

    Gavroche, je ne te pensai pas admiratif des ‘dossiers de l’histoire’ > Reconnaissons à cet illustre conteur des détails croustillants de faits authentiques -mais n’est-ce pas ton blog ?-
    –Son siège académique ne fut pas usurpé-
    Paix à lui

    Aimé par 1 personne

      gavroche a répondu:
      mars 28, 2016 à 10:20

      Ce fut grâce à des passionnés comme Alain Decaux que je me suis réconcilié avec l’histoire… malgré celle, bien rabat-joie, enseignée sur les bancs de l’école 🙂

      Aimé par 1 personne

    agnesb62 a dit:
    mars 28, 2016 à 11:16

    Il nous a tous initiés à l’Histoire, que de souvenirs ! 🙂

    Aimé par 2 personnes

      gavroche a répondu:
      mars 28, 2016 à 11:59

      Il restera vraiment un « immortel »…

      Aimé par 1 personne

      francefougere a dit:
      mars 28, 2016 à 6:17

      en ce qui me concerne, non – 🙂 mais on peut lui savoir gré d’avoir obtenu qu’un mécène ( le roi du Maroc d’alors ) restaurât le château de Monte-Cristo, d’Alexandre Dumas. Il fut d’ailleurs un excellent président de la Société des amis d’Alexandre Dumas – mais je reste réservée … désolée … en ce qui concerne son  » spectacle  » Marie-Antoinette chez Robert Hossein. Un truc de trop.Amicalement.

      J'aime

    Éric G. Delfosse a dit:
    mars 28, 2016 à 1:57

    En quelle année est mort… ?
    2016 !

    Aimé par 1 personne

    Un petit blog avisé?? a dit:
    mars 28, 2016 à 2:02

    RIP
    Merci pour cet hommage rendu à cet historien que j’appréciais.
    J’écoutais, regardais régulièrement ses émissions à la TV et j’ai toute sa collection d’histoire reliée en cuir qu’il avait écrite avec son compère Castelot (que je compulse encore de temps à autre, moins maintenant qu’il y a internet)

    J'aime

    Libre jugement - Libres propos a dit:
    mars 28, 2016 à 4:20

    Alain Decaux, excellent conteur, fît découvrir l’histoire a bon nombre. Sur certains sujets, il opta pour une certaine vérité historique. Reste que personne ne peut assurer détenir la vérité.
    Pour ma part, j’ai plus suivi les travaux de Fernand Braudel (1902/1985, historien et académicien, il enseigna au « collège de France » jusqu’en 1972) assez méconnu -a tord me semble-t-il- du « grand public ».
    Il serait bien que ses écrits soient lus (ou relus).

    Aimé par 1 personne

      francefougere a dit:
      mars 28, 2016 à 6:19

      Il reconnaissait lui-même que les livres d’histoire de façon générale ne survivaient pas à leurs auteurs. Reste une exception, selon lui : Michelet ( entretien avec Jacques Chancel, rediffusé hier soir sur France Inter )

      J'aime

        Libre jugement - Libres propos a dit:
        mars 28, 2016 à 6:34

        Michelet, auteur d’une certaine histoire de France au catholicisme prononcé, ou le peuple n’existait pas, anti laïcité, fût -trop longtemps sans doute- l’historien de référence des scolarisés, moi y compris.

        J'aime

    francefougere a dit:
    mars 28, 2016 à 6:28

    Je me permets d’ajouter qu’un écrivain qui compte, Jim Harrison, poète, romancier américain, ami de la France où il venait souvent, est mort ce dimanche de Pâques. Aventurier, homme sensible, il a trouvé l

    J'aime

      francefougere a dit:
      mars 28, 2016 à 6:29

      … la paix… je l’imagine reposant près d’une rivière, comme dans le poème de Rimbaud cher à son coeur si souvent blessé. Ma

      J'aime

        francefougere a dit:
        mars 28, 2016 à 6:30

        … un costaud, aimant les bons vins français, ami de Jack Nicholson et de Gérard Oberlé.

        J'aime

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.