La fécondité de Lope de Vega

Publié le Mis à jour le

Lope-de-Vega

Certaines légendes ont du mal à être détruites. C’est ainsi que l’on raconte couramment que Lope de Vega, dont le succès enraya celui de Cervantes, auteur de Don Quichotte, composa plus de 1.800 pièces, sans compter une foule de petites choses. Que Lope de Vega ait été doué d’une prodigieuse facilité, cela ne se discute pas. Mais a-t-il écrit, réellement, 1.800 pièces et, comme le dit aussi la légende, vingt et un millions de vers ?

Faisons un peu de statistique :

Lope de Vega étant né en 1562 et mort en 1635, a vécut soixante-treize ans. Sa première pièce, Le Véritable Amant, fut composée lorsqu’il n’avait que treize ans : il a donc produit pendant soixante ans, ce qui fait à peu près vingt-deux mille jours. Si l’on divise ces vingt-deux mille jours par vingt et un millions de vers, on trouve que Lope de Vega aurait écrit neuf cent cinquante et quelques vers par jour !

A quel moment dormait-il et mangeait-il ?

« Le Journal du dimanche. » Paris, 1905.

Publicités

14 réflexions au sujet de « La fécondité de Lope de Vega »

    Pimpf a dit:
    avril 6, 2016 à 7:34

    quoi déja des nègres à cette époque ? 🙂

    Aimé par 4 people

    francefougere a dit:
    avril 6, 2016 à 8:14

    La petite moustache, la barbichette, et les cheveux en houppe ! il est very fashionable.
    A qui se fier ? 🙂

    Aimé par 2 people

    La revue de Claire a dit:
    avril 6, 2016 à 9:28

    Il avait beaucoup d’inspiration

    Aimé par 1 personne

    marc bourbon a dit:
    avril 6, 2016 à 10:30

    Ha les statistiques ! mais bon déjà vivre 73 ans à l’époque c’était déjà exceptionnel alors pourquoi pas être aussi prolifique

    Aimé par 1 personne

    equinoxio21 a dit:
    avril 7, 2016 à 12:26

    ici Lope de Vega n’est qu’une rue…
    (Sans vers, sauf peut-être, de terre…)

    Aimé par 1 personne

      gavroche a répondu:
      avril 7, 2016 à 1:02

      Je ne connais aucune voie de ce nom… Bon, c’est vrai… j’ai pas vraiment cherché 🙂

      Aimé par 1 personne

    ermite-athee a dit:
    avril 7, 2016 à 3:56

    « La prospérité engendre les vices ; l’orgueil engendre le mépris. »
    Félix Lope De Vega
    Read more at http://www.mon-poeme.fr/citations-felix-lope-de-vega/#SeyFxj5GB81iKYCQ.99

    Aimé par 1 personne

    Libre jugement - Libres propos a dit:
    avril 7, 2016 à 12:29

    L’expression « pissez des vers » viendrait-il de sa prodigalité présumée ???

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s