Passion des Hollandais pour les tulipes

tulipes-hollande.

Au commencement du dix-septième siècle, le goût pour ces fleurs était devenu une véritable passion, de telle sorte que le prix de quelques espèces s’éleva d’une façon extravagante.

La tulipe le vice-roi valait 260 louis, l’amiral Lieskens, 440, et le semper Augustus, 550. En 1637, une collection de tulipes fut vendue 9,000 louis. De toutes les tulipes, le semper Augustus était la plus estimée. On en vendit une 1,300 louis, et trois oignons de la même furent achetés une fois 1,000 louis chacun. Ce commerce prit une telle activité , qu’en trois ans , une ville de Hollande vendit de ces fleurs pour vingt-quatre millions.

Le gouvernement se crut enfin obligé d’intervenir pour arrêter cette folie, et il porta un coup terrible aux spéculations par une ordonnance qui invalidait tous les contrats relatifs aux tulipes. Les prix tombèrent sur-le-champ.

« Archives curieuses, ou Singularités et curiosités. »   Paris, 1831.
Publicités

14 réflexions sur “Passion des Hollandais pour les tulipes

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s