Restrictions

famille.

En Angleterre, comme chez nous, nombre de gens redoutant la disette, ont fait des provisions si copieuses que, le voudraient-ils, jamais ils ne pourront tout absorber.

Pour remédier dans la mesure du possible à une telle exagération qui menace d’affamer les citoyens aux revenus modeste, Lord Rhonda, le dictateur aux vivres de nos Alliés, a donné huit jours aux ménagères anglaises pour déclarer l’excédent de leur approvisionnements. Cet excédent sera vendu aux enchères et les ménagères intéressées toucheront moitié du prix perçu, l’autre moitié devant être affecté à des œuvres de guerre.

Passés ces huit jours, des perquisitions seront faites dans les offices privés, et les délinquantes se verront dresser de fortes contraventions.

« La Vie de Paris : journal hebdomadaire. »  Paris, 1918. 

Publicités

9 réflexions sur “Restrictions

  1. C’est fou ce réflexe. Dès qu’on annonce qu’il peut y avoir une pénurie, une difficulté d’approvisionnement pour se véhiculer, les vieux d’au moins 60 ans (j’en ai 75 j’peux m’moquer) courent à la supérette du coin faire des provisions d’huile, sucre, café, lait, eau, pâtes,riz et pommes de terre. Il y a quelque chose qui tourne pas rond là-d’dans, j’y retourne immédiatement.

    Aimé par 2 people

  2. Sans remettre en cause > cette très belle mesure charitable – On observe que, sur la gravure du post-
    Seul le papy, semble avoir mangé, à sa faim !

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s