Les chaussures du soldat

régiment-habillement.

Grâce à l’initiative de M. Bontou, il y aura bientôt, dans les régiments, des chefs capables de faire la cuisine aussi bien que chez les millionnaires. Cela est bien facile quand on y réfléchit, puisque la troupe doit avoir toujours de la viande de première qualité.

M. Lucien Klotz propose une nouvelle mesure, d’une utilité encore plus grande, c’est que l’on professe, dans chaque régiment, un cours de cordonnerie qui permette aux hommes de réparer eux-mêmes leurs chaussures en cours de route. On mettrait, dans le sac, de quoi remplacer tige et semelles, et chacun pourrait retaper ses godillots déchirés, soit par les cailloux, soit par les ronces.

Rappelons que Napoléon Ier a dit que c’était avec les jambes de ses soldats qu’il avait fait la guerre.

« Le Journal du dimanche : gazette hebdomadaire. »  Paris, 1905.
Publicités

9 réflexions sur “Les chaussures du soldat

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s