Charmante vulgarité

Publié le

la-goulue-french-cancan

Même la vulgarité, assaisonnée d’un zeste d’insolence et de séduction, peut avoir du charme.

Un soir, au bal des Champs-Elysées, le prince de Galles, le futur roi Edouard VII, est là, dans la salle, bouche bée et le regard fixe. La Goulue le reconnaît, le fixe, poings aux hanches, et lance :

Eh Galles ! Tu payes l’champagne ? C’est toi qu’invites ou c’est ta mère qui régale ?…

La réplique du Prince deviendra célèbre :

Mademoiselle La Goulue, vous êtes l’esprit parisien perché sur de bien jolies jambes !

Clarisse Nicoïdski. »La bible de l’humour féminin(iste). » Ramsay, Paris, 1996.

Publicités

2 réflexions au sujet de « Charmante vulgarité »

    jmcideas a dit:
    juin 14, 2016 à 3:18

    J’ADORE la vulgarité
    Elle n’est point quelconque audace
    Elle se font à l’attitude que l’on veut bien montrer en toute circonstance
    Elle est personnelle
    > C’est la mienne
    !!!

    J'aime

    jmcideas a dit:
    juin 14, 2016 à 3:23

    N’en déplaise aux culs pincés
    😀

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s