Spiritisme et pickpocketisme

 -spiritisme-seance

Il y avait, à Philadelphie, une belle dame fort élégante qui recevait beaucoup, en son magnifique hôtel. Et comme elle était une adepte du spiritisme, la soirée se terminait presque toujours par une séance, où l’on évoquait les esprits, et l’on s’en allait ravi !

Pas tout le monde cependant, car, presque toujours, un monsieur avait, perdu sa chaîne de montre, ou une dame une broche, un peigne endiamanté.

On accusa bien, pendant quelque temps, ces malicieux esprits, qui pouvaient bien se venger du dérangement qu’on leur causait. Mais la police défiante fit une enquête, et l’on retrouva les objets volés, soit entre les mains de la dame, soit chez les receleurs à qui elle les avait cédés.

« Le Journal du dimanche : gazette hebdomadaire de la famille. »  Paris, 1905.

Publicités

15 réflexions sur “Spiritisme et pickpocketisme

  1. Bonsoir Gavroche,
    Savoureuse histoire mais, de toute façon, les esprits ne doivent-ils pas toujours demeurer libres ? 😉
    Belle soirée, passez donc prendre un petit verre rafraîchissant chez moi. 🙂
    Cat

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s