Le tableau de Segantini

Publié le Mis à jour le

segantini-la-mort

Le grand peintre Giovanni Segantini mourut d’une péritonite suraiguë probablement d’origine appendiculaire.

Or, 13 jours auparavant, en pleine santé, il travaillait, à un tableau qu’il désignait par ce titre : « La mort ». Le tableau représente une scène de l’Engadine : au fond chaîne de montagnes couverte, de neige. Au premier plan, un plateau également blanc de neige. Sur le plateau, à droite, un chalet alpestre d’où sort un cercueil accompagné de quelques personnes. Un peu plus loin, un traîneau, attelé d’un cheval, attend.

Le peintre avait esquissé le paysage d’après nature. Le cercueil et le traîneau étaient imaginaires. Giovanni Segantini parachevait son oeuvre dans son atelier, à Majola, à 3 heures de route du chalet qu’il avait peint.

Ce jour-là donc (13 jours avant sa mort) il s’étendit un instant sur un sofa, se reposant de son travail. Tout à coup, il eut la vision qu’il était lui-même dans le cercueil dessiné et que sa femme, en larmes, était dans le groupe des personnes suivant le cercueil. La vision s’accompagna d’une certitude profonde et sans réserve dont il fit part à sa famille. Sa santé se maintint parfaite quelques jours encore, puis, brusquement, il tomba malade dans le chalet même qu’il peignait, et y mourut.

La scène de son enterrement fut exactement celle qu’il avait représentée dans le tableau.

« Annales des sciences psychiques : recueil d’observations et d’expériences. »  Paris, 1916.
 Peinture : Giovanni Segantini

Publicités

10 réflexions au sujet de « Le tableau de Segantini »

    karouge a dit:
    septembre 25, 2016 à 5:26

    petit plus pour les curieux :

    Aimé par 2 people

    francefougere a dit:
    septembre 25, 2016 à 5:35

    Merci, karouge, pour la vidéo aussi. Peintre mystique ?

    J'aime

    Éric G. Delfosse a dit:
    septembre 25, 2016 à 7:41

    J’ai rêvé que j’étais immortel, vous croyez que ça va se réaliser ?

    Aimé par 3 people

    fanfan la rêveuse a dit:
    septembre 26, 2016 à 7:47

    Aie, un rêve qu’il fallait mieux ne pas faire…Ils sont parfois très interpellant ces rêves tout de même…

    J'aime

      Éric G. Delfosse a dit:
      septembre 26, 2016 à 1:33

      Ça me rappelle un truc vu sur Facebook voici quelque temps…

      « Je rêvais que je mangeais des pâtes. Je me réveille. Je me prépare des pâtes…
      Je suis comme ça, moi, je réalise mes rêves ! »

      😆

      Aimé par 2 people

        jmcideas a dit:
        septembre 28, 2016 à 12:36

        Si je puis me permettre…Delfosse, Ne pense pas trop aux nouilles que tu pourrais avaler
        > elles ne pourraient conduire qu’a une intoxication contraire à ton état de santé!
        « L’abus d’envie serait mieux la marche-à-pieds »

        Aimé par 1 personne

    Maître Renard a dit:
    mai 3, 2017 à 8:14

    A reblogué ceci sur Maître Renard.

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s