Un imbécile de peintre

david

David avait exposé un de ses plus beaux tableaux et se trouvait par hasard confondu dans la foule qui l’admirait. Il remarque un homme dont le costume annonçait un cocher de fiacre et dont l’attitude indiquait le dédain.

  Je vois que vous n’aimez pas ce tableau, lui dit le peintre.
— Ma foi, non.
— C’est pourtant un de ceux devant lesquels tout le monde s’arrête.
— N’y a pas de quoi ! Voyez cet imbécile de peintre qu’a fait un cheval dont la bouche est toute couverte d’écume et qui pourtant n’a pas de mors.

David se tut, mais, dès que le salon fut fermé, il effaça l’écume.

Victor Fournel. « Dictionnaire encyclopédique. » Paris, 1872.
Peinture : Autoportrait, par David.

Publicités

4 réflexions sur “Un imbécile de peintre

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s