Le cri de la mouche

Publié le Mis à jour le

photo-groupe

Si la science n’était pas une chose si essentiellement grave, comme Messieurs les savants nous donneraient envie de rire !

Pour le moment, la pénétration du langage des animaux est devenue chez eux une véritable marotte. L’un s’en va au Brésil pour essayer de lier conversation avec des singes. Un autre, M. le docteur Galtier, s’enferme dans un poulailler, au milieu de poules, de coqs, de faisans et autres volailles, pour leur arracher le secret de leur cot-cot-codec et de leurs co-co-ri-cos. Et voici, maintenant qu’un troisième, Anglais, celui-là, mais non moins savant que les autres, nous révèle le langage des mouches.

Ces agaçants insectes auraient, paraît-il, une façon à eux de converser, au moyen de sons qui n’arrivent pas aux oreilles humaines. Il ne s’agit pas, bien entendu, du bourdonnement que nous percevons très bien et qui résulte de la vibration de l’air mis en mouvement par la rapide trépidation des ailes, mais bien de sons particuliers comme une sorte de gamme très étendue et très variée. C’est au moyen du microphone que cette découverte a été faite, et les cris de mouches, multipliés par l’appareil, donneraient à peu près l’idée, paraît-il, d’un « hennissement de cheval dans le lointain » (sic).

« La Joie de la maison : journal hebdomadaire. »  Paris, 1892.
Image d’illustration.

Publicités

4 réflexions au sujet de « Le cri de la mouche »

    juliette a dit:
    novembre 23, 2016 à 3:31

    coucou !

    Aimé par 1 personne

    karouge a dit:
    novembre 23, 2016 à 4:06

    « C’est au moyen du microphone que cette découverte a été faite, et les cris de mouches, multipliés par l’appareil, donneraient à peu près l’idée, paraît-il, d’un « hennissement de cheval dans le lointain »  »

    Là, il s’agit uniquement du cri de la (des) mouche(s) du coche !
    La preuve ici :

    Aimé par 2 personnes

    jmcideas a dit:
    novembre 26, 2016 à 12:39

    La mouche, moi j’ai le cri du Cormoran
    « Le soir, au-dessus des jonques »

    J’hésitai avec le CRI de la mouette rieuse!

    Aimé par 1 personne

    Le langage des chats « Le ciel de Leyenda a dit:
    avril 2, 2018 à 3:53

    […] trouvé une signification aux coassements des grenouilles; un autre a étudié le bourdonnement des mouches; un quatrième affirme que les fourmis bavardent; beaucoup sont sûrs que leur chien quelquefois […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.