Floraisons précoces

Publié le Mis à jour le

4-saisons

Il est bon de parler de certaines années privilégiées à cette époque où l’été ne nous a pas favorisés.

En 1183-84 les arbres fruitiers étaient en fleur en décembre et la. vigne en février. On cueillit les fruits en mai et l’on fit les vendanges à la fin de juillet.

En 1288-89, à Noël, les enfants vendaient dans les rues des violettes, il y avait des bleuets en février.

En 1572, les arbres étaient couverts de feuilles au mois de janvier.

En 1621, en février, tout était en fleur. On était au coeur du printemps.

En 1782-83, vers la fin de décembre, la chaleur était extraordinaire. Il y eut des orages comme au mois d’août, et, en janvier, tout était fleuri comme au mois de mai.

En 1821-22, la température était d’une douceur extrême. La récolte en vins de cette même année fut l’une des plus remarquable du siècle.

Depuis…

« Gazette Française. » Paris, 1927.
Illustration : The Walt Disney Company.

Publicités

3 réflexions au sujet de « Floraisons précoces »

    le blabla de l'espace a dit:
    décembre 17, 2016 à 7:28

    il y a eu aussi les grands grands froids

    Aimé par 1 personne

    fanfan la rêveuse a dit:
    décembre 18, 2016 à 6:46

    Moralité :
    Cette douceur et ce dérèglement de la nature n’est donc pas une nouveauté 😉

    J'aime

    Maître Renard a dit:
    décembre 30, 2016 à 8:15

    A reblogué ceci sur Maître Renard.

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s