Lapsus linguæ

Publié le

enfants

Un des membres de notre Société académique se promenant il y a quelques jours extra-muros, se plaisait à écouter le langage naïf de quelques petits garçons.

L’un d’eux, voulant sans doute indiquer à ses camarades quelques nids à dénicher, leur dit :

Avancez donc, c’est par ici, sur un des plus grand-t-arbres !

Notre bon académicien ne put, en entendant cet énorme lapsus linguæ, s’empêcher de se mêler à la conversation :

Comment, mon ami, pouvez-vous parler ainsi, à votre âge, vous qui allez à l’école ?

On n’y va pas aujourd’hui, répliqua vivement le gamin, c’est jeudi !!! 3

 » Asmodée : journal de la littérature, des arts, des théâtres et des modes. »  Nancy, 1846.

Publicités

Une réflexion au sujet de « Lapsus linguæ »

    francefougere a dit:
    décembre 19, 2016 à 6:59

    Un mot d’enfant charmant ! merci, amicalement – france

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s